Mission accomplie pour le festival Sacré Blues

Bobby Bazini était la tête d'affiche du festival... (Archives Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Bobby Bazini était la tête d'affiche du festival Sacré Blues.

Archives Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le festival Sacré Blues d'Alma a été un franc succès cette année. L'objectif pour les organisateurs était de mettre en valeur le centre-ville, et pour l'un d'entre eux, c'est une mission accomplie.

D'après la directrice générale de la Société de développement commercial d'Alma, Mélanie Renaud, le festival était populaire dès la première journée. «On a lancé notre programmation jeudi. Il y avait de la codiffusion de spectacle dans trois bars du centre-ville. Chacun d'eux avait soit des 5 à 7, soit des "after", et les commentaires que j'ai eus, c'était que les bars étaient pleins», raconte-t-elle.

Selon elle, toute la fin de semaine a connu le même genre de popularité. Des activités pour tous les goûts étaient offertes, notamment des spectacles pour les plus vieux et un après-midi «pyjama party» pour les familles, qui a mis fin au festival dimanche.

La tête d'affiche du festival était le spectacle de Bobby Bazini, présenté le samedi soir.

«Cette année, on a souhaité mettre l'accent sur un gros spectacle présenté à la Place Cogéco et mettre le reste des restaurants-bars du centre-ville en lumière par la suite», raconte Mme Renaud.

Malgré le temps froid de samedi soir qui a influencé l'achalandage au spectacle de Bobby Bazini, l'organisatrice est très satisfaite: «J'ai hâte de faire le tour avec mes restaurateurs, mais le pouls que j'ai eu vendredi et samedi, c'était que les gens étaient super contents! Les restaurants étaient bondés de monde, alors on ne peut pas vraiment demander mieux!»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer