Une saison de chasse qui s'annonce prometteuse

La chasse devrait être bonne cette année.... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

La chasse devrait être bonne cette année.

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Tremblay
Le Quotidien

Quelque 2600 orignaux devraient être abattus, au Saguenay-Lac-Saint-Jean, d'ici le 14 octobre. C'est la prévision de Claude Dussault, biologiste à la direction de la gestion de la faune du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

La présente saison de chasse à l'arme à feu devrait connaître des résultats similaires à celle d'il y a deux ans, alors que 2559 mâles et veaux avaient été abattus.

« Les compilations de données disponibles ont démontré des résultats croissants depuis le début des années 2000. Nous avons atteint un certain plateau en 2013 et 2015. Si je me fie sur la stabilité qui a été observée lors des deux dernières saisons de chasse permissives (voir encadré), la situation devrait être semblable à 2014 », mentionne Claude Dussault.

Ce dernier se montre cependant prudent dans ses prévisions. Il se garde une marge de manoeuvre d'environ 10 %.

Bon an, mal an, la moitié des captures s'effectuent pendant la première semaine de chasse.

124 millions $ par an

Quant aux retombées économiques, une étude réalisée en 2012 faisait état d'une somme de 124 millions $ par année générés à l'échelle du Québec.

Ces données incluent les activités de chasse, de pêche et de piégeage. Pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean, elles s'élèvent à 3,3 millions $. « Grosso modo, ça fait une moyenne d'environ 1500 $ par bête abattue », précise M. Dussault. Pour ce qui est du nombre d'emplois équivalents à temps complet, cette même étude faisait état de 1040 postes dans la région, il y a quatre ans.

Le nombre de permis émis en prévision de la présente saison de chasse n'est pas encore disponible. Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, en 2015, 26 900 chasseurs avaient pris d'assaut les forêts.

Droit de chasser

Toute personne a le droit de chasser conformément à la loi. Ce droit n'a cependant pas pour effet d'accorder à un chasseur la priorité d'utilisation d'un territoire public au détriment des autres amateurs de plein air, pas plus qu'il ne lui accorde l'exclusivité du territoire. De plus, il est interdit de faire sciemment obstacle à une personne qui chasse légalement et qui a accédé de façon légitime au territoire où elle se trouve. Il faut comprendre que faire obstacle peut, entre autres, inclure l'un des éléments suivants:

• Empêcher l'accès d'un chasseur aux lieux de chasse auxquels il a légalement accès;

• Endommager le mirador ou la cache d'un chasseur;

• Incommoder ou effaroucher un animal par une présence humaine, animale ou autres, par un bruit ou une odeur;

• Rendre inefficace un appât, un leurre ou un engin destiné à chasser un animal.

Le droit de chasser ne peut en aucun cas limiter le droit de propriété. Un propriétaire foncier peut jouir de sa propriété à sa guise et accorder ou non l'accès à celle-ci à un chasseur qui lui en fait la demande.

Le partage du territoire par les utilisateurs doit se faire dans un esprit de cohabitation harmonieuse et de comportement éthique.

Oubliez les femelles...

La saison de chasse à l'orignal dans la zone 28 (ensemble des territoires de chasse du Saguenay-Lac-Saint-Jean) s'étend du 24 septembre 2016 au 14 octobre 2016.

La saison de chasse 2016 est une année restrictive. Seuls les veaux et les mâles peuvent être abattus. Il est interdit de récolter les femelles.

Règlements

• Gare au double abattage: la loi exige deux permis de chasse pour récolter un orignal. Un chasseur ne peut abattre plus d'un orignal même s'il fait partie d'un groupe de quatre chasseurs. Le chasseur qui abat plus d'un orignal s'expose à des amendes de plus de 1800$ (2250$ avec les frais) par chasseur en plus de la suspension du permis de chasse pour deux ans.

• Il est interdit pour les chasseurs d'avoir une arme chargée à bord d'un véhicule motorisé ou leur VTT (quad). Ce genre d'infraction peut coûter 500$ (630$ avec les frais).

• Le port du dossard est toujours obligatoire. L'amende prescrite pour ce type d'infraction est de 250$ plus les frais.

• La loi interdit d'empêcher un individu de chasser. Un chasseur ne peut pas obliger un autre chasseur à quitter son territoire. Vous devez vous entendre à l'amiable.

Statistiques

• En 2010, il y a eu 2122 bêtes (mâles et veaux) récoltées.

• Pour la saison 2012, les chiffres sont de 2260 orignaux (mâles et veaux).

• En 2014, les chiffres sont de 2551 orignaux (mâles et veaux).

• 26 865 permis de chasse à l'orignal vendus en 2015 (26 071 en 2014) pour un total de 174 839 au Québec.

• Dans la région, les dépenses générées par le tourisme lié à la chasse sportive atteignent près de 34 millions de dollars, dont seulement 22% proviennent de l'extérieur du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer