Mort de Félix Mansour: l'inexpérience pointée du doigt

Le jeune Félix Mansour, 13 ans, de Chicoutimi-Nord, est mort à la suite de... (Photothèque LA PRESSE)

Agrandir

Photothèque LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le jeune Félix Mansour, 13 ans, de Chicoutimi-Nord, est mort à la suite de l'utilisation inappropriée d'un véhicule tout-terrain et sans la surveillance d'un adulte. Il est mort d'une asphyxie par compression après que l'engin soit tombé par-dessus lui au chalet familial, à Saint-Félix-d'Otis. Un décès qui aurait pu être évité.

Le coroner Sylvain Truchon a rendu public son rapport rédigé à la suite de l'accident survenu le 27 septembre 2014.

Lors des événements, la famille de la victime se trouvait au chalet familial. Les parents effectuaient de menus travaux et Félix a demandé à son père la permission d'utiliser le quatre roues. Le paternel a acquiescé à la demande, tout en prodiguant des conseils de base relativement à l'utilisation et à la sécurité.

Dans son rapport de cinq pages, le coroner explique que Félix a fait quelques tours circulaires avec le véhicule tout-terrain avant que celui-ci ne se renverse sur lui.

« Le reconstitutionniste identifie comme cause probable de l'accident l'inexpérience du conducteur. Il ressort également du dossier de police que Félix ne possédait aucun permis de conduire et qu'il n'avait pas l'âge pour détenir un tel permis », écrit le coroner Truchon.

Le Code de la sécurité routière précise qu'il faut être âgé de 14 ans pour conduire un cyclomoteur et de 16 ans pour un véhicule, sans oublier d'être détenteur du certificat de compétence approprié.

« Les éléments objectifs établis par l'enquête policière démontrent clairement que l'accident ayant causé le décès de Félix Mansour est directement tributaire de son inexpérience. »

« Malgré toute la sympathie éprouvée par le coroner soussigné envers les membres de la famille de Félix Mansour, il ressort clairement que l'accident résulte de l'utilisation inappropriée par un jeune de 13 ans d'un véhicule tout-terrain, et, au surplus, sans supervision d'un adulte. À cet âge, un adolescent n'est pas en mesure d'évaluer le potentiel de dangerosité d'un véhicule tout-terrain et n'a pas la maturité nécessaire pour l'opérer ni la force physique pour maîtriser un tel engin. L'accident ayant coûté la vie à Félix Mansour aurait pu être évité si on ne lui avait pas permis d'utiliser le véhicule tout-terrain familial », note le coroner.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer