Trudel réclame un plan concret pour l'industrie forestière

La députée néo-démocrate dans Jonquière, Karine Trudel.... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

La députée néo-démocrate dans Jonquière, Karine Trudel.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patricia Rainville
Le Quotidien

La députée néo-démocrate dans Jonquière, Karine Trudel, réclame un plan concret de soutien à l'industrie forestière dans le dossier du bois d'oeuvre. Elle croit que le gouvernement fédéral n'obtiendra pas d'entente d'ici le 12 octobre prochain.

Karine Trudel a de nouveau interpellé le gouvernement, mercredi, dans le dossier du bois d'oeuvre afin de souligner l'importance de soutenir l'industrie. La ministre Chrystia Freeland avait annoncé, la semaine dernière, se préparer à aller devant les tribunaux si une entente n'est pas conclue avant le 12 octobre prochain, ce qui signifierait potentiellement l'imposition de tarifs allant jusqu'à 25% aux entreprises canadiennes exportant aux États-Unis.

«On commence à craindre que le gouvernement ne réussisse pas à conclure un nouvel accord sur le bois d'oeuvre. Les travailleurs de l'industrie forestière se préparent au pire. Dans trois semaines, les sociétés forestières canadiennes pourraient faire face à d'importants tarifs sur les exportations de produits de bois d'oeuvre», explique Mme Trudel.

La députée a rappelé que lors de la dernière crise du bois d'oeuvre, les tarifs américains avaient coûté cinq milliards de dollars à l'industrie canadienne. «Le gouvernement libéral de l'époque avait annoncé vouloir appuyer l'industrie, mais n'a pas avancé les fonds nécessaires pour soutenir ce secteur économique crucial. Il faut éviter de répéter cette erreur et préparer dès maintenant un soutien adéquat à l'industrie. Est-ce que le gouvernement est prêt à aider les sociétés à payer ces nouveaux droits? Que fait le gouvernement pour protéger nos emplois et soutenir notre industrie forestière?», a demandé Karine Trudel.

Plan

La députée du Nouveau Parti démocratique demande au gouvernement Trudeau de travailler sur un plan concret. «Comme un programme de garanties de prêt par exemple, en prévision du 12 octobre. C'est une responsabilité importante de soutenir notre industrie et ce n'est pas le genre de chose qui s'improvise sur le coin d'une table. Il faut démontrer aux Américains que nous sommes déterminés à faire respecter nos régimes forestiers», a affirmé Mme Trudel.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer