Fatima peut être démolie

L'ancienne église Notre-Dame de Fatima... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

L'ancienne église Notre-Dame de Fatima

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le promoteur Bernard Larouche peut aller de l'avant et procéder à la démolition de l'ancienne église Notre-Dame de Fatima, à Jonquière. Plus aucun obstacle n'arrête le propriétaire du bâtiment et du terrain.

Malgré tout, les actuels propriétaires de condominiums ne sautent pas de joie. Ils veulent bien croire aux paroles des élus de l'arrondissement, mais ils demeurent sceptiques étant donné qu'ils ont trop souvent déchanté depuis quatre ans.

Les élus de l'arrondissement ont officiellement adopté, lundi soir, le procès-verbal du Comité consultatif d'urbanisme (CCU) autorisant le promoteur à demander son permis de démolition afin de réaliser son projet immobilier. « Nous acceptons la demande de permis du promoteur pour la démolition. Le projet devra être conforme aux certificats d'autorisation pour démolition, nous devrons avoir un échéancier précis avec les dates de début et de fin des travaux et le tout devra être approuvé par le Service de l'aménagement de l'urbanisme », a expliqué le président de l'arrondissement, Carl Dufour.

Le promoteur prévoit le début des travaux en octobre 2016 et pense les terminer pour la période estivale 2017. Deux citoyens de la rue Notre-Dame ont tout de même posé des questions afin d'en savoir davantage. Ils n'auront pas pu en apprendre beaucoup plus.

« Je ne peux vous en dire plus. Le responsable devra demander son permis de démolition et il aura alors à fournir un échéancier précis. C'est là que nous allons en connaître les détails », a répondu M. Dufour.

Il va sans dire que le propriétaire terrien André Brassard-Aubin n'a pas caché son exaspération devant un dossier qui ne cesse de traîner en longueur depuis quelques années.

« Ça fait quatre ans que nous attendons. Chaque année, on se fait dire à l'automne que les travaux vont débuter au printemps et au printemps que les travaux commenceront à l'automne. Nous sommes tannés. J'ai l'impression que je vais revenir ici dans quelques mois pour questionner les élus parce que les travaux de démolition n'auront pas débuté », note M. Brassard-Aubin.

Les gens se désolent du paysage de l'église Notre-Dame de Fatima. Les arbres ont été coupés, le bâtiment a été abandonné et a été placardé au fil des années, alors que le terrain n'a rien d'un espace entretenu.

Les propriétaires des quelques condominiums construits devant l'église, sur la rue Notre-Dame, en ont plein le dos. Ils n'aiment pas vraiment le paysage qu'ils doivent regarder jour après jour.

« Nous comprenons très bien l'exaspération des citoyens. Nous avons tenté de mettre un peu plus de mordant dans ce dossier. Le promoteur pourra obtenir son permis et c'est à lui de commencer les travaux.

« Ce qui est décevant, c'est que ce dossier a mal commencé. Ça ne fait pas le bonheur de qui que ce soit à Jonquière de voir cette icône mondiale (cité dans le guide Michelin) être dans cet état. Mais il faut reconnaître que personne n'a voulu mettre de l'argent dans ce dossier afin de sauver l'église, rappelle Carl Dufour.

« Plusieurs citoyens étaient favorables à la démolition de l'église étant donné qu'elle avait été abandonnée, alors que d'autres auraient voulu la sauver en raison de son importance patrimoniale », a conclu le président de l'arrondissement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer