• Le Quotidien > 
  • Actualités 
  • > Le maire de Saint-David-de-Falardeau défend le projet de centre communautaire 

Le maire de Saint-David-de-Falardeau défend le projet de centre communautaire

Le projet de centre communautaire s'inscrirait dans la... (Photo Le Quotidien)

Agrandir

Le projet de centre communautaire s'inscrirait dans la revitalisation du secteur avec la construction, déjà commencée, d'un nouveau gymnase par la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay.

Photo Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

Le conseil de Saint-David-de-Falardeau souhaite doter la municipalité d'un nouveau centre communautaire au coût de 1,8 million $ sur l'emplacement de l'église démolie. Ce projet s'inscrirait dans la revitalisation du secteur avec la construction du nouveau gymnase par la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay, le centre de conditionnement physique, l'aréna et le centre de la petite enfance aménagé dans l'ancien presbytère.

En entrevue, le maire Serge Gauthier a souhaité prendre les devants face à un mouvement d'opposition sur Internet. Il affirme que le village a besoin de ce nouvel équipement de 600 mètres carrés qui pourra accueillir 216 personnes. «Présentement, Saint-David ne dispose par de salle ayant une capacité de plus de 130 personnes puisque l'aréna sert au hockey pendant l'hiver.»

Selon l'élu, les salles du Domaine des pins et des Chevaliers de Colomb demanderaient des investissements importants pour être remises aux normes. Il rappelle qu'en acquérant le terrain de l'ancienne église du conseil de la fabrique au coût de 118 000$, le conseil municipal s'est engagé à offrir un lieu de culte, une mission que remplira la future salle.

Le conseil compte procéder par règlement d'emprunt remboursable sur 20 ans à raison de 136 000$ par année, une obligation dont la municipalité aurait largement les moyens de s'acquitter. M. Gauthier explique que Saint-David maintient depuis 2011 un niveau de dette d'environ neuf à dix millions$ et il prévoit qu'avec la hausse du rôle d'évaluation de 28 millions$ et une baisse du coût de déneigement, une somme de 130 000$ entrera dans les coffres. «Si les taxes augmentaient à Falardeau, ce ne serait pas la raison. Nous avons un taux de taxes de 62 cents du 100$ d'évaluation. Nous sommes parmi les plus bas dans la région», explique-t-il.

M. Gauthier souhaite que le règlement d'emprunt 472 adopté le 6 septembre dernier puisse franchir l'étape du registre d'opposition, qui sera ouvert lundi de 9 h à 19 h, sans le nombre de signatures requises.

Opposition

Selon les informations obtenues, un certain vent d'opposition se lève parmi des citoyens. L'état des infrastructures routières, dont le boulevard Desgagné, la restauration des systèmes d'aqueduc et d'égouts, l'absence de système d'aqueduc pour les citoyens des lacs, la construction de l'usine de traitement des eaux du village alpin et la conduite d'eau non conforme du boulevard Martel circulent comme arguments pour s'opposer au projet.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer