La rencontre était planifiée

Bruno Cormier a confirmé qu'il n'y avait pas... (Photo Le Quotidien, Patricia Rainville)

Agrandir

Bruno Cormier a confirmé qu'il n'y avait pas de prédateur sexuel rodant au parc Rivière-du-Moulin. L'enquête d'agression sexuelle se poursuit toutefois.

Photo Le Quotidien, Patricia Rainville

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patricia Rainville
Le Quotidien

Il n'y a pas de prédateur sexuel qui rôde au parc de la Rivière-du-Moulin de Chicoutimi. La dame qui a déposé une plainte d'attouchements sexuels avait planifié la rencontre avec son présumé agresseur.

Bien que la plainte soit toujours sous enquête à la Sécurité publique de Saguenay (SPS), la police confirme qu'il ne s'agit pas d'un inconnu qui a surgi des buissons. Et le suspect, qui ne demeure pas dans la région, a été rencontré par les enquêteurs.

Mardi vers 12 h 45, les policiers reçoivent l'appel d'une femme qui affirme avoir été victime d'attouchements alors qu'elle marchait dans les sentiers du parc de la Rivière-du-Moulin. Selon ses dires, l'homme l'aurait attrapée par-derrière avant de l'agresser. Toutefois, l'enquête a démontré que la rencontre était planifiée. «Nous voulons rassurer la population; il n'y a pas de prédateur sexuel qui rôde actuellement. La rencontre était planifiée, mais je ne peux vous dire quels étaient les liens entre les deux personnes. Et ça ne veut pas dire qu'il n'y a pas eu agression», a expliqué le porte-parole de la SPS, Bruno Cormier. Les deux personnes se connaissaient-elles? S'agissait-il d'une rencontre Internet? S'étaient-ils retrouvés au parc pour y échanger des rapports sexuels? Impossible de le savoir pour le moment.

«L'enquête se poursuit et d'autres personnes doivent être rencontrées. Tout ce que je peux vous dire, c'est que l'homme est venu nous rencontrer par lui-même, mardi après-midi, mais il n'y a pas eu d'arrestation. Il pourrait toutefois y avoir des accusations déposées au cours des prochains jours, puisque la plainte d'agression sexuelle est toujours sous enquête», a fait valoir Bruno Cormier.

Impossible de savoir, pour le moment, de quelles régions du Québec est originaire l'homme, qui est âgé entre 40 et 55 ans. Il était simplement de passage ici.

Cette plainte a soulevé l'inquiétude de bon nombre de femmes, au cours des dernières heures. Plusieurs ont affirmé qu'elles ne retourneraient pas se balader au parc seules. «Nous voulons vraiment rassurer les gens; il n'y a pas de cas d'agresseur en liberté», a répété l'agent Cormier.

Pour ne pas courir seule

Depuis qu'une femme a dit avoir été agressée dans les sentiers du parc de la Rivière-du-Moulin, plusieurs dames ont avoué craindre de se promener seules en forêt. Le groupe Facebook Les Chaperons rouges réunit des coureuses qui désirent trouver une partenaire pour ne pas s'entraîner en solo.

«Coureuses en sentiers qui désirent trouver des partenaires afin de ne pas être seules en forêt... Car si le loup y était!», est la description de la page Les Chaperons rouges, qui compte 197 membres.

Christine Girard, qui pratique la course en sentiers depuis trois ans, a eu l'idée de créer ce groupe il y a plusieurs mois. «J'étais allée courir avec une amie et on s'est fait écoeurer par des gars en quatre-roues. C'est en revenant à la maison que j'ai eu l'idée de créer ce groupe parce que j'étais contente de ne pas avoir été seule à ce moment-là», raconte Christine Girard.

La page a connu beaucoup de popularité lors de sa création. «Cet été, j'étais moins présente, mais avec l'événement de mardi, j'ai décidé de m'impliquer plus activement. Je devais aller courir seule aujourd'hui (mercredi), mais ça ne me tentait plus, alors je me suis trouvé une partenaire sur la page. Ce genre de nouvelle nous saisit, c'est inquiétant», ajoute la coureuse en sentiers.

D'ailleurs, la nouvelle de la présumée agression sexuelle commise mardi a été publiée sur la page, ce qui a soulevé l'inquiétude de quelques internautes, qui ont salué la mission du groupe Les Chaperons rouges.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer