Projet Vaudreuil: aucun risque pour la santé

Usine Vaudreuil... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Usine Vaudreuil

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

L'expansion du site d'entreposage des résidus de boues rouges de l'Usine Vaudreuil ne poserait aucun risque significatif pour la santé de la population encerclant le Boisé Panoramique. Il s'agit là de l'une des conclusions de la firme WSP Canada dans le cadre de l'étude d'impact sur le milieu social et l'environnement préparé par la firme SNC-Lavalin.

Avec quelques mois de retard sur l'échéancier prévu, Rio Tinto (RT) a rendu publique mardi l'étude d'impact concernant le Projet Vaudreuil au-delà de 2022. Le volumineux document de 447 pages et ses annexes tout aussi importantes dressent un portrait de l'ensemble des impacts positifs et négatifs du projet étalés sur 97 hectares autant pendant la phase de construction et d'exploitation du futur site ainsi que les mesures d'atténuation qui les accompagnent.

Parmi les éléments présentés, WSP a estimé quantitativement, selon des modèles éprouvés, les risques toxicologiques pour la santé humaine que pourraient poser les émissions atmosphériques futures du projet pendant la période 2022-2045 selon la procédure et les critères d'acceptabilité de l'Institut national de la Santé publique du Québec. L'évaluation portait sur les émissions de particules fines de 22 éléments traces et de silice cristalline respirable.

Les conclusions de l'étude sont valides aussi pour la population qui réside à plus grande distance du site ou qui fréquente le secteur de façon occasionnelle.

WSP recommande que les mesures d'atténuation des émissions atmosphériques prévues soient appliquées jusqu'à la fin de l'exploitation des sites d'entreposage tout en procédant à un suivi de la qualité de l'air dans les secteurs résidentiels adjacents. Lorsque requis, les émissions seront contrôlées sur les surfaces non protégées par l'utilisation d'abat-poussières telles que de l'eau, ou toute autre substance autorisée. De plus, la vitesse de circulation des camions hors route sera limitée à 25 km/h afin de réduire l'entraînement des matières particulaires lors du transport de matériau.

Exploitation

Selon le rapport, au cours de la phase d'exploitation, la principale source d'impact est liée à l'entreposage des résidus de bauxite dont le lixiviat constitue une source de contamination potentielle des eaux souterraines.

Afin de déterminer les impacts potentiels sur l'eau souterraine, une étude de modélisation hydrogéologique et de transport de contaminants a été réalisée afin de représenter les conditions actuelles d'écoulement souterrain au site et d'estimer les débits de lixiviat qui s'exfiltreront du parc au travers de possibles perforations dans la géomembrane qui sera mise en place.

Eaux de ruissellement

Par ailleurs, l'érosion du mort-terrain entreposé pourrait occasionner l'apport de matières dans les eaux de ruissellement vers les cours d'eau environnants lors de fortes pluies. Les eaux de ruissellement de la pile à mort-terrain seront acheminées vers le ruisseau Lahoud. Un bassin de sédimentation ou autre mesure (berme filtrante) sera mis en place afin de réduire les charges en MES avant rejet dans le milieu naturel.

Un réseau de drainage des eaux de surface sera également aménagé à l'usine de filtration, pour capter toutes les eaux rouges produites par les activités de transport des résidus de bauxite. Elles seront également acheminées vers le bassin 4 et gérées selon les procédures déjà en place.

Le tracé des 3 conduites entre l'Usine Vaudreuil et le futur bâtiment de filtration (résidus de bauxite, filtrat, eau des lacs) a été défini en sections afin de répondre à la norme de zéro déversement de l'Usine Vaudreuil. Ainsi, ce réseau de conduites sera aménagé pour éviter toute contamination des eaux de surface en cas de déversement de résidus, de filtrat ou d'eaux contaminées. Tout produit de déversement sera conservé à l'intérieur d'une tranchée étanche pour être dirigé et capté par des bassins, afin d'y être repompé vers les installations existantes.

Évaluation de l'importance de l'impact

L'ensemble des eaux de drainage potentiellement contaminées sera recueilli et traité conformément aux exigences en vigueur. Les conduites seront aménagées de façon à répondre à la stratégie zéro déversement Vaudreuil. Ainsi, le degré de perturbation est faible. La durée de l'impact est longue et l'étendue locale avec une grande valeur sociale et environnementale.

Les résidus seront entreposés et gérés de façon à n'entraîner aucune contamination des sols. Le mode de disposition prévoit la mise en place d'une couche d'argile et d'une géomembrane.

Les déversements accidentels pendant la période d'exploitation peuvent entraîner une contamination des sols. Toutefois, conformément à la stratégie zéro déversement de l'usine, tout produit de déversement le long des conduites et de l'usine de filtration sera confiné, géré et traité aux installations existantes.

Le projet de Rio Tinto représente des investissements de 432 millions$ pour la construction de l'usine de filtration des résidus et la préparation des sites ainsi que la création de 340 emplois.

Le public sera invité à prendre connaissance des documents et à livrer ses commentaires à l'occasion d'une consultation publique prévue à la fin du mois de septembre à l'hôtel La Saguenéenne.

L'expansion du site... (Tiré du document Projet vaudreuil au-delà de 2022) - image 5.0

Agrandir

Tiré du document Projet vaudreuil au-delà de 2022

Phase 1

  • Implantation de filtration industrielle des résidus de bauxite (nouvelle technologie)
  • Utilisation maximale du site actuel de disposition de bauxite
  • Augmentation prévue de la hauteur du site actuel: 30 mètres à son point le plus élevé au centre
  • Prolongement des activités de l'Usine Vaudreuil jusqu'en 2030
  • Préalable à la phase 2

L'expansion du site... (Tiré du document Projet vaudreuil au-delà de 2022) - image 6.0

Agrandir

Tiré du document Projet vaudreuil au-delà de 2022

Phase 2

  • Mise en oeuvre de la Phase 1 au préalable
  • Construction d'un nouveau site à proximité des infrastructures implantées pour la phase 1
  • Transport des résidus de bauxite jusqu'au nouveau site par camion
  • Développement progressif (exploitation du nouveau site une petite cellule à la fois)
  • Prolongement des activités de l'Usine Vaudreuil jusqu'en 2047
  • Restauration du site actuel

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer