Un salon du bénévolat pour toutes les générations

La directrice du Centre d'action bénévole, Sonia Tremblay,... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

La directrice du Centre d'action bénévole, Sonia Tremblay, la coordonnatrice, Valérie Tremblay, l'adjointe à la direction, Mélina Larouche, et l'administrateur à la FADOQ régionale, Louis-Marie Pedneau, insistent que le bénévolat est un geste gratuit, mais qui a un impact collectif.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La 9e édition du Salon du bénévolat s'adressera à toutes les générations, le samedi 24 septembre, à l'hôtel Delta de Jonquière. L'événement, organisé par le Centre d'action bénévole de Chicoutimi, se tiendra sous le thème de l'action bénévole intergénérationnelle.

Les responsables ont dévoilé tous les détails et le déroulement de la journée gratuite, lors d'une conférence de presse tenue mardi matin. Grâce à l'image des dominos, ils axent sur le fait que le bénévolat est un geste gratuit, qui a un impact collectif. En plus des différents kiosques, qui permettront aux gens de s'informer sur les possibilités de bénévolat ou les différents services offerts, une discussion publique se fera avec quatre intervenants, dont le président de l'activité, Louis-Marie Pedneau. Ce dernier est très impliqué depuis une quinzaine d'années au sein de la FADOQ régionale, dont il a notamment occupé la présidence pendant quatre ans. Il sera accompagné par Jonathan Goulet, chercheur à l'Université du Québec à Trois-Rivières, Pascal Audet, animateur de la vie scolaire à l'école secondaire Charles-Gravel, ainsi que Thierry Imbeault, un bénévole de longue date qui a débuté très jeune.

La directrice du Centre d'action bénévole, Sonia Tremblay, rappelle que le bénévolat intergénérationnel ne touche pas seulement les personnes âgées et les plus jeunes, mais bien tous ceux qui désirent s'impliquer dans leur communauté. 

« C'est intéressant de se poser la question afin de savoir si c'est quelque chose de nouveau ou qui a toujours été là. C'est pour ça que ça prend quatre panellistes ayant de nombreuses années d'expérience pour animer la discussion », fait-elle valoir, rappelant que le bénévolat peut prendre plusieurs formes et que les personnes intéressées peuvent choisir selon leurs intérêts. 

Plusieurs organismes seront d'ailleurs sur place afin de recruter. Sonia Tremblay cite en exemple le comité organisateur de la 52e finale provinciale des Jeux du Québec, Alma 2017, qui se dérouleront en mars prochain. « On sait qu'ils vont avoir besoin de beaucoup de bénévoles. Pour eux, ce sera la première étape du recrutement », souligne la directrice avec enthousiasme.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer