Plus de 10 000 abonnés touchés par des pannes

Un tronc a été couché au sol par... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Un tronc a été couché au sol par les forts vents, sur la rue Bécard à Chicoutimi.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Plus de 10 000 clients d'Hydro-Québec au Saguenay-Lac-Saint-Jean ont été privés d'électricité dimanche en raison des forts vents, qui ont surchargé de travail les monteurs de ligne du fournisseur.

« La meilleure image pour illustrer cette journée, c'est celle d'un parent qui essaie d'habiller un enfant qui est constamment en train de bouger », commente la conseillère en relation avec le milieu pour la société d'État, Hélène St-Gelais.

Une soixantaine de pannes ont été comptabilisées sur l'ensemble du territoire régional, ce qui est plutôt « exceptionnel ». Il fallait donc ajouter le temps passé sur la route pour gérer les équipes. « Les vents n'ont épargné personne », poursuit Mme St-Gelais. D'autres régions ont aussi été touchées.

Au Lac-Saint-Jean, Environnement Canada a enregistré des rafales allant jusqu'à 80 km/h, tandis qu'elles ont culminé à 65 km/h à Saguenay. Cela a été suffisant pour que le service de sécurité incendie de la ville doive répondre à quelque 25 appels pour des arbres déracinés ou tombés sur des maisons, des fils arrachés, des poteaux électriques enflammés et des transformateurs disjonctés, dès 13 h jusqu'en milieu de soirée. « Il n'y avait rien de majeur, mais comme les employés d'Hydro-Québec étaient débordés, le délai de réponse était plus long. Quand il y a un risque, on est obligé de laisser des pompiers sur place pour assurer la sécurité de la population, ce qui complexifie un peu notre travail. Il n'y a eu aucun problème tout de même à gérer les appels », explique le chef aux opérations Éric Morin.

Hélène St-Gelais cible la végétation comme principal obstacle. « Les feuilles sont à maturité et les branches sont plus pesantes, ce qui fait qu'elles se cassent plus facilement. Aussi, avant de rétablir le courant, il faut s'assurer que les lignes sont bien nettoyées de la végétation, pour qu'il n'y ait pas une autre panne. »

La conseillère admet que certains clients pourraient retrouver l'usage de l'électricité seulement lundi. « On va être occupé toute la nuit, avoue-t-elle. On priorise les secteurs plus urbains, où les interruptions sont plus concentrées, et les clients critiques, comme les résidences pour personnes âgées. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer