Leur petite fille retrouvée main dans la main avec un inconnu

Le père de la petite fille a juste... (Photo tirée de Facebook)

Agrandir

Le père de la petite fille a juste eu le temps de prendre une photo un peu floue du véhicule de l'homme en train de quitter les lieux.

Photo tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Des parents almatois ont évité de peu le cauchemar de toutes les familles, en fin de semaine, alors que leur petite fille aurait disparu de la plage pour être retrouvée main dans la main, dans un boisé, avec un inconnu.

«Je me suis toujours dit que j'étais fort, que je n'avais peur de rien, que rien ne pourrait me faire sortir de mes gonds ou de mon bonheur... Eh bien aujourd'hui, tout ceci a disparu», a raconté sur Facebook le père de trois enfants, qui préfère rester discret. Les parents ont choisi de «laisser ça entre les mains de la police», écrivent-ils à la journaliste du Quotidien.

Durant quelques minutes samedi, la bambine aurait quitté la surveillance des adultes présents sur une plage aux abords du lac Saint-Jean. Ceux-ci auraient cherché intensément l'enfant, jusqu'à ce que le père se rappelle avoir aperçu un homme étrange un peu plus tôt. L'Almatois explique avoir couru dans la direction prise par l'individu dans son souvenir. Il aurait parcouru environ 650 pieds dans un boisé, «pour finalement trouver ce salopard main dans la main avec mon bébé fille», relate-t-il.

La petite se porterait bien et aurait assuré à ses parents que l'homme ne l'avait pas touchée. Ils auraient cueilli des feuilles ensemble. L'individu aurait plaidé que c'est elle qui l'avait suivi dans le bois. «Mais il lui tenait la main», met-on en évidence en commentaire.

Même s'il se considère pacifique, le papa avoue sa colère envers le type, qui aurait pris la fuite dans son automobile de couleur pâle. Le Jeannois a juste eu le temps de prendre une photo un peu floue.

L'histoire a soulevé l'indignation des internautes, qui ont partagé la publication plus de 200 fois sur le réseau social. Plusieurs ont témoigné leur soutien à la famille. «Quand les nerfs sont tombés, je me suis mis à pleurer», confie le père.

La Sûreté du Québec n'a pas pu confirmer dimanche soir si une enquête avait été ouverte et si la plainte avait bien été enregistrée. Les parents indiquent avoir reçu la visite des policiers à la maison.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer