Alexandre Lavigne champion canadien de duathlon sprint

Étudiant en médecine à l'Université de Sherbrooke, programme qui est donné au... (Photo courtoisie)

Agrandir

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Étudiant en médecine à l'Université de Sherbrooke, programme qui est donné au campus de Chicoutimi, Alexandre Lavigne a conclu sa première saison de duathlon en beauté en remportant l'or au Championnat canadien de duathlon sprint tenu dimanche à Edmonton, en Alberta.

Vainqueur de la médaille de bronze au championnat canadien de duathlon longue distance deux semaines plus tôt, le spécialiste du sprint a été couronné champion canadien. C'était d'ailleurs son objectif. «Mes deux principaux rivaux pour ce championnat étaient Jesse Bauer, champion provincial de l'Alberta, et Brian Moore, champion provincial de l'Ontario. J'ai eu un départ très rapide pour essayer de me distancer d'eux et du reste du peloton durant la première portion de course à pied», relate l'athlète de Québec. Lavigne a donc réussi à se forger une avance de 20 secondes après le premier 5 km de course, tout en étant conscient que l'issue de la course n'était pas dans la poche pour autant.

«Je savais que j'allais avoir besoin d'une super bonne performance à vélo pour avoir des chances de gagner. Ma transition entre la course et le vélo a été plutôt difficile. Il faisait 4 degrés à Edmonton dimanche matin et comme j'avais les mains gelées, j'ai eu de la difficulté à attacher mon casque de vélo. Ma transition plutôt lente a permis à Jesse Bauer de me rattraper et nous avons entamé la portion de 20 km de vélo en même temps.»

«Au duathlon sprint, le sillonnage (drafting) est autorisé, ce qui permet aux cyclistes de rouler en peloton et d'en profiter pour se cacher du vent. C'est ce que Jesse et moi avons fait pour essayer de nous distancer encore plus des autres compétiteurs. Notre travail en équipe a payé puisque nous avons complété la portion de vélo avec une avance de plus d'une minute sur le plus proche poursuivant, Brian Moore. Ça allait donc être un duel entre Jesse et moi dans le dernier 2,5 km de course à pied pour la médaille d'or. Jesse ayant été quelques secondes plus rapide que moi dans la transition, j'ai mis les bouchées doubles pour le dépasser», poursuit celui qui, après seulement un demi-kilomètre, a filé vers la victoire pour mettre la main sur le convoité titre de champion canadien.

«C'était émouvant de croiser le fil d'arrivée en première place après avoir travaillé si fort tout l'été pour réaliser ce rêve. J'ai tout de suite aperçu ma mère près de l'arrivée et je l'ai serrée dans mes bras. Elle avait fait le voyage pour venir m'encourager et j'étais content de pouvoir partager ma victoire avec celle qui m'a énormément supporté, tout comme mon père, ma soeur et mon entraîneur Nicholas Bussières, pour en arriver là.»

Le jeune homme s'estime chanceux d'avoir pu compter, dès sa première année en duathlon, d'une commandite avec la boutique Le Coureur Nordique. «J'espère être capable d'obtenir d'autres commanditaires prochainement dans le but de m'aider à faire mes preuves sur la scène internationale l'an prochain. Je me compte aussi bien chanceux d'avoir eu le support de la faculté de médecine pour m'aider à jumeler mes études et mon sport, deux sphères de ma vie qui demandent énormément d'heures par semaine», a-t-il conclu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer