Les prétentions de l'ERD confirmées

L'hôtel de ville de Saguenay... (Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

L'hôtel de ville de Saguenay

Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'Équipe du renouveau démocratique de Saguenay (ERD) conclut que le rapport du vérificateur général déposé lundi donne raison à l'opposition qui réclame depuis quelques années des investissements massifs dans le réseau routier municipal ainsi que le parc immobilier.

Dans ce rapport, le vérificateur général Alain Girard en arrive à la conclusion que 40% du réseau routier de Saguenay est dans un mauvais ou très mauvais état. Il note que la vétusté du réseau s'est aggravée depuis 2006 en raison d'un manque d'entretien. Le vérificateur général note d'autre part un manque de planification sérieux en ce qui concerne les immeubles de Saguenay dont l'âge moyen est de 42 ans.

Selon la conseillère municipale de Lac-Kénogami, Christine Boivin, depuis sa fondation, l'ERD tente d'obtenir la mise en place d'un programme pour l'entretien des infrastructures municipales pour combler le sous-investissement des dernières années.

«Nous sommes à la veille de la préparation du budget. Nous, les élus, devons travailler ensemble, peu importe nos allégeances, afin qu'il traduise notre volonté de corriger le tir», a déclaré la conseillère municipale.

Recommandations concrètes

Elle soutient que les recommandations du vérificateur général sont «concrètes et précises». Pour la conseillère, le conseil aurait tout intérêt à se fier à ces recommandations puisqu'Alain Girard est un spécialiste des affaires municipales. «Elles visent à ce que la Ville planifie les travaux et les montants qui devront être investis au cours des prochaines années. Tout est sur la table pour que la ville puisse agir maintenant», ajoute la conseillère municipale.

Dans sa dernière action politique, l'ERD a demandé aux citoyens de Saguenay de s'opposer au règlement d'emprunt pour l'achat de structures additionnelles pour le site des croisières. Pour la formation politique, il y a d'autres priorités et le réseau routier avait été identifié comme étant l'une de ces priorités. Un peu plus de 1100 contribuables ont répondu à l'invitation de l'opposition et signé le registre officiel.

Gatineau, un modèle

Mercredi, la porte-parole de l'ERD a demandé au conseil de s'inspirer des méthodes mises en place par d'autres villes pour maintenir en bon état le réseau routier et les immeubles municipaux.

«L'ERD suggère de s'inspirer du mode de gestion de Gatineau qui a mis en place des outils de planification pour assurer la pérennité de ses routes et édifices municipaux. Le conseil a développé de grandes orientations et a mis en place un plan stratégique ainsi qu'une réserve financière destinée au financement à long terme de la réfection des infrastructures», explique la porte-parole.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer