Douze touristes blessés à Sainte-Rose-du-Nord

C'est la petite plateforme située au bout de... (Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

C'est la petite plateforme située au bout de la passerelle et qui est accrochée au quai qui a cédé. La passerelle a été entraînée dans la chute, de même que les passagers qui s'y trouvaient.

Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patricia Rainville
Le Quotidien

Douze personnes, principalement des touristes européens, ont été blessées, mercredi, lorsque la rampe d'embarquement menant du quai de Sainte-Rose-du-Nord au bateau-mouche Fjord Saguenay II s'est effondrée. Des enquêteurs du Bureau de la sécurité des transports (BST) seront sur place jeudi afin de faire la lumière sur les circonstances de l'accident. Heureusement, la violente chute d'une vingtaine de pieds n'a pas causé de blessures graves.

L'opération de sauvetage a nécessité l'intervention des ambulanciers,... (Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais) - image 3.0

Agrandir

L'opération de sauvetage a nécessité l'intervention des ambulanciers, des pompiers et des policiers. Douze personnes ont été blessées, mais neuf ont été conduites à l'hôpital.

Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

«Je venais de débarquer de la passerelle pour aller au restaurant lorsque j'ai entendu un gros ''boom''», a raconté un passager, lors du passage du Quotidien sur les lieux.

La rampe d'accès a cédé un peu après 11h30. C'est la petite plateforme qui est accrochée au quai qui a cédé, entraînant ainsi la passerelle et les passagers qui y faisaient la file. Deux personnes ont été secourues des eaux par le capitaine du bateau-mouche et d'autres passagers, qui n'ont pas hésité à se jeter à l'eau. Les autres passagers ont terminé leur chute sur le petit quai situé au pied de la structure principale.

«On est tombés de la hauteur du quai jusqu'en bas. On a essayé d'aider le plus possible, mais on était éclopés aussi. Il y en a qui sont très amochés», a affirmé Camil Simard, dont l'épouse s'est retrouvée à l'eau. L'homme a d'ailleurs passé plusieurs heures au quai, emmitouflé dans des couvertures.

Le bateau-mouche Fjord Saguenay II faisait escale à Sainte-Rose-du-Nord. Des passagers se trouvaient déjà à bord, tandis que d'autres embarquaient à partir de la petite municipalité, en direction de L'Anse-Saint-Jean.

C'est lors de l'embarquement des passagers que la plateforme et la passerelle ont cédé sous le poids des personnes qui y patientaient. Selon des témoins rencontrés sur place, il y avait entre 20 et 30 personnes sur la rampe lorsque celle-ci s'est effondrée. Au total, 12 personnes ont été blessées, mais neuf ont été conduites à l'hôpital de Chicoutimi.

Selon les ambulanciers, on parlait surtout de blessures au dos, aux jambes, aux bras, aux pieds et de fractures. La plus grave blessure étant une fracture ouverte, les autorités n'ont craint pour la vie d'aucun des blessés.

L'opération de sauvetage s'est déroulée durant quelques heures. Si l'accident s'est produit un peu après 11h30, les derniers blessés, ceux qui ne nécessitaient pas de transport ambulancier, ont été rencontrés un peu avant 15h. À 13h30, les ambulanciers et les pompiers s'affairaient encore à ramener les blessés sur la terre ferme, à bord de canot de secours.

Des intervenantes sociales ont également été dépêchées sur les lieux, puisque ce genre d'incidents peut causer des traumatismes et des conséquences à long terme, surtout pour des touristes étrangers. «Ça va! J'ai mal aux jambes, mais ce n'est pas bien grave. Disons que c'était une bonne frousse», a confié un jeune Français.

Selon une touriste anglophone rencontrée sur place, un médecin français se trouvait à bord du bateau-mouche lorsque l'accident s'est produit. La dame a raconté que l'homme avait aidé les blessés, tout en calmant les gens affolés. «Il a été fabuleux!», a lancé la touriste, en anglais.

Le médecin en question avait toutefois quitté le quai lors du passage du Quotidien.

Le maire de Saint-Rose-du-Nord, Laurent Thibeault.... (Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais) - image 4.0

Agrandir

Le maire de Saint-Rose-du-Nord, Laurent Thibeault.

Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

La structure en bon état, assure le maire

Les enquêteurs du Bureau de la sécurité des transports (BST) se rendront à Sainte-Rose-du-Nord, jeudi, pour entreprendre les investigations. Selon le maire de la municipalité, Laurent Thibeault, il s'agit d'un événement malheureux, mais il ne croit pas que l'état du quai ou de la passerelle y soit pour quelque chose.

«Il faut savoir si la passerelle a cédé en raison d'un problème de construction, de surcharge, d'installation ou de détérioration. Nous allons suivre de près l'enquête du BST afin de comprendre ce qui s'est passé et nous ajuster s'il y a lieu. Ce genre d'accident n'est jamais arrivé et ne doit plus jamais se reproduire. Heureusement qu'il n'y a pas eu de conséquences dramatiques, mais c'est tout de même très bouleversant», a affirmé Laurent Thibeault, qui a ajouté qu'une inspection avait été réalisée au cours de l'été au quai de la municipalité. En effet, au printemps dernier, le citoyen Lawrence Villeneuve s'était plaint au conseil municipal, affirmant que le quai était en état de détérioration et qu'il était dangereux.

«Nous avons commandé une inspection qui a coûté 14 500$ à la municipalité et les rapports nous disent que le quai est en bon état. La passerelle avait également été inspectée récemment», a affirmé le maire de Sainte-Rose-du-Nord, qui a passé une bonne partie de la journée au quai.

Laurent Thibeault était à Chicoutimi lorsqu'il a appris la nouvelle, mais il s'est immédiatement dirigé vers la petite municipalité.

Jean Tremblay aussi désolé

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, s'est également montré attristé par ce qui s'est passé à Sainte-Rose-du-Nord.

«J'ai appris avec désolation l'accident survenu au quai de Sainte-Rose-du-Nord. Naturellement, mes prières et pensées se tournent vers ceux qui ont été blessés lors de ce malheureux incident. Je ne peux que leur souhaiter un prompt rétablissement», a affirmé le maire Tremblay sur sa page Facebook.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer