Le maire ne cédera pas aux sit-in de Loge m'entraide

Plus d'une vingtaine de militants de Loge m'entraide... (Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

Plus d'une vingtaine de militants de Loge m'entraide se sont déplacés au conseil municipal, lundi.

Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

Jean Tremblay ne cédera pas aux «sit-in» de Loge m'entraide. Plus d'une vingtaine de militants de l'organisme se sont déplacés au conseil municipal pour réclamer une énième fois l'aide de Saguenay pour concrétiser le projet de coopérative d'habitation La Solidarité à Jonquière. Loge m'entraide demande un rabais de taxes de 25 ans et une aide financière de 750 000$ sur 10 ans.

«Ça ne m'impressionne pas qu'ils viennent bloquer les entrées. Je vous le dis tout de suite, ça va être non jusqu'à la fin», a répondu le maire, à l'issue de la séance du conseil municipal. «Il n'y a pas un organisme qui a été aussi gâté que ça. On parle de 3,5 millions$ dans les dernières années. Et là elle veut qu'on s'engage pour plusieurs années à venir. Faudrait donc que je décide pour le maire qui va suivre. Ça ne serait pas honnête. Elle devra donc faire ses demandes au maire qui va me suivre», a insisté M. Tremblay.

C'était le sixième «sit-in» en silence de Loge m'entraide. L'organisme en tiendra un tous les mois jusqu'à la fin du mandat du maire, a promis la coordonnatrice de Loge m'entraide, Sonia Côté.

«Le maire ne nous laisse pas le choix de tenir des "sit-in". C'est le seul moyen qu'il nous reste pour faire entendre le besoin collectif des locataires appauvris qui réclament de l'aide depuis un an pour arriver à fonder la Coopérative d'habitation La Solidarité», a exprimé M. Côté par voie de communiqué.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer