Festiciel: Éole brillait par son absence

Plusieurs amateurs de sports de vent participent au... (Photo Le Progrès-dimanche, Rocket Lavoie)

Agrandir

Plusieurs amateurs de sports de vent participent au festival Festiciel de Saint-Fulgence, dont les pilotes de delta parapente Claude Létourneau, Yves Gaudreault et Claude Blanchette.

Photo Le Progrès-dimanche, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

Éole s'est laissé désirer, samedi, à Saint-Fulgence. Malgré tout, des dizaines d'amateurs de sports de vent se sont réunis sur les monts Valin, en attendant les conditions idéales pour voler.

Rencontrés en début d'après-midi au centre communautaire de la municipalité, trois vieux routiers du domaine cassaient la croûte avant de se rendre sur la montagne. Claude Létourneau, Yves Gaudreault et Claude Blanchette avaient bon espoir de pouvoir se lancer plus tard en journée. En fait, l'accalmie ne les inquiétait pas du tout.

«C'est sûr qu'on va voler», a lancé Claude Blanchette, confiant. L'adepte de delta parapente, qui pratique son sport depuis 1989, était heureux de prendre part à Festiciel, un festival prisé des adeptes. Originaire de Mont-Louis, dans la région de Québec, le pilote fait partie de la cinquantaine de participants inscrits à l'événement organisé par Benoît Tremblay. Claude Létourneau n'a pas manqué de souligner qu'avec un patronyme comme le sien, il était destiné à voler. Depuis 1979 qu'il crève le ciel avec son engin, tout simplement parce qu'il aime le sentiment de liberté que l'activité lui procure.

«C'est un beau festival et c'est bien organisé», a-t-il fait valoir, lorsque rencontré par Le Progrès-Dimanche.

Hier, plusieurs activités étaient au programme, notamment des vols en tandem et des ateliers d'initiation au cerf-volant de traction. Festiciel accueille également le Festival international du film de vol libre et des sports aériens.

Ça se poursuit

Festiciel se poursuit dimanche, avec plusieurs activités qui sauront plaire aux amoureux de delta parapente, de surf cerf-volant et de paramoteur. Tel que mentionné dans le dépliant promotionnel, tout ce beau monde pourra s'approprier le ciel, la terre et l'eau, comme des oiseaux.

Des sacs faits de voiles recyclées

L'artisane Natalie Tessier fabrique des sacs et accessoires... (Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie) - image 3.0

Agrandir

L'artisane Natalie Tessier fabrique des sacs et accessoires à partir de voiles recyclées.

Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

L'artisane Natalie Tessier participe au rassemblement comme exposante pour une première fois cette année.

La créatrice originaire de Montréal exploite un créneau intéressant en fabriquant des sacs à partir de voiles recyclées. Elle est l'une des rares au Canada à confectionner ce type de produit. Sa compagnie se nomme Ga-Oh, ce qui signifie Dieu des vents en algonquin.

«J'ai toujours fait de la couture. Jeune, je passais tous mes étés près d'un lac. Le plein air, le vent et l'eau m'inspirent. Les voiles sont de belles matières pour travailler. Elles ne sont pas biodégradables alors je suis contente de pouvoir leur donner une deuxième vie», dit l'artiste.

Du cartable d'ordinateur portable au sac à bouteille de vin, en passant par le fourre-tout, la collection de produits de Ga-Oh est originale et franchement très jolie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer