Au cégep avec une barre de fer

Le cégep de Chicoutimi, à Saguenay.... (PHOTO ARMAND TROTTIER, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le cégep de Chicoutimi, à Saguenay.

PHOTO ARMAND TROTTIER, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patricia Rainville
Le Quotidien

Un individu qui errait au Cégep de Chicoutimi avec une barre de fer a été appréhendé par les policiers de Saguenay, vendredi matin. L'homme de 35 ans, bien connu des autorités et qui souffre de problèmes de santé mentale, n'a menacé personne, mais il avait en sa possession des comprimés de métamphétamine.

Les policiers de la Sécurité publique de Saguenay ont reçu un appel à 9h23. On signalait un homme à l'allure étrange, qui déambulait dans le cégep armé d'une barre de fer. En fait, il s'agissait d'un petit poteau comme ceux qu'utilisent les déneigeurs pour identifier les entrées résidentielles. L'homme n'était pas menaçant, mais n'étant pas un étudiant de l'établissement, les policiers ont été appelés à intervenir. «Nous le connaissons très bien. Depuis le mois de mai, nous avons reçu pas moins de 25 signalements à son sujet. Il n'est pas violent, mais il a des problèmes de santé mentale», a expliqué le sergent Jean-François Imbeault.

Les policiers n'avaient pas prévu arrêter l'homme. «Nous voulions l'inviter à quitter l'établissement, mais il avait en sa possession des comprimés de métamphétamine et il était en bris de probation pour un dossier antérieur de drogue», a indiqué le sergent Imbeault.

Notons qu'une autre plainte avait été déposée contre cet homme, jeudi soir, alors qu'il tournait autour des voitures dans le secteur de Chicoutimi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer