La région désirait un débat dans la course à la chefferie

Alexandre Cloutier... (Archives Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Alexandre Cloutier

Archives Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le comité exécutif du Parti québécois (PQ) au Saguenay-Lac-Saint-Jean avait définitivement le projet de tenir un débat dans le cadre à la course à la chefferie, comme ce fut le cas pendant la campagne de 2015 alors que la région n'avait pas été retenue dans la liste des débats officiels.

Le président régional du PQ, Sabin Gaudreault, explique qu'au printemps, l'exécutif régional a lancé une invitation aux cinq candidats engagés dans la course à la direction pour la tenue d'un débat. Les candidats Jean-François Lisée et Paul Plamondon-St-Pierre ont rapidement confirmé leur intérêt pendant que les organisations des candidats Alexandre Cloutier, Martine Ouellet et Véronique Hivon s'abstenaient de répondre.

Il faut rappeler que les candidats avaient l'obligation de participer aux débats organisés par le PQ, lesquels se dérouleront à Montréal et Sherbrooke. Un troisième débat, organisé par le journal Le Devoir, doit avoir lieu à Québec.

Avec le départ de Véronique Hivon, l'organisation du candidat Jean-François Lisée a relancé l'idée de tenir un débat au Saguenay-Lac-Saint-Jean qui est la région qui compte le plus grand nombre de membres au Québec après celle de Montréal.

L'attachée de presse de Jean-François Lisée, Chantal Huot, a contacté Le Quotidien, en fin de semaine, pour confirmer la participation à un débat qu'un organisme indépendant pourrait organiser.

«Nous avons envoyé une invitation à tous les candidats et, vers le 18 août, nous avons constaté qu'il n'y avait pas de réponse d'au moins trois organisations. On a alors jugé qu'il serait difficile de se lancer dans une organisation pour un débat. J'ai consulté tous les membres de l'exécutif régional et nous en arrivons aujourd'hui aux mêmes conclusions que nous manquions de temps pour nous lancer dans l'organisation d'un débat comme nous l'avons fait en 2015», explique le président.

Sabin Gaudreault affirme qu'il faut une grande opération de mobilisation dans tous les comtés pour s'assurer de la présence des membres pour une telle confrontation. En 2015, le PQ avait réuni 900 personnes pour la tenue du débat régional. Tous les candidats avaient apprécié la formule et surtout la réponse des membres.

L'attaché de presse du candidat Alexandre Cloutier, Jean Briand, indique que le choix des débats s'inscrit dans les directives de la campagne à la direction émises par le président d'élection. Selon Jean Briand, les règles ne sont pas les mêmes qu'en 2015 et le candidat Alexandre Cloutier s'en tient donc aux deux débats que le parti organise ainsi qu'à celui qui doit avoir lieu à Québec sous la gouverne du journal Le Devoir.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer