Anne-Marie Desbiens démystifie la cuisine

Anne-Marie Desbiens a toujours aimé expliquer les choses.... (Photo courtoisie)

Agrandir

Anne-Marie Desbiens a toujours aimé expliquer les choses. Et l'alimentation est sa passion.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patricia Rainville
Le Quotidien

Pourquoi est-ce que notre langue pique lorsqu'on mange de l'ananas? Ajouter du sel dans l'eau diminue-t-il le temps de cuisson des pâtes?

Anne-Marie Desbiens fait tout de A à Z.... (Photo tirée d'Internet) - image 1.0

Agrandir

Anne-Marie Desbiens fait tout de A à Z. Elle écrit, dessine et met en ligne.

Photo tirée d'Internet

Anne-Marie Desbiens a toujours aimé expliquer les choses.... (Photo tirée d'Internet) - image 1.1

Agrandir

Anne-Marie Desbiens a toujours aimé expliquer les choses. Et l'alimentation est sa passion.

Photo tirée d'Internet

Pourquoi manger du tartare est plus sécuritaire que du boeuf haché cru? Voilà le genre de questions auxquelles répond la chimiste alimentaire et blogueuse Anne-Marie Desbiens. La Chambordaise d'origine est mieux connue sous le nom de la Foodie alimentaire.

Anne-Marie Desbiens vit aujourd'hui à Saint-Hyacinthe. Mais c'est à Chambord et à Saint-Félicien qu'elle a développé sa passion pour la science des aliments. «J'ai toujours été passionnée par la nourriture. Enfant, mes jouets préférés étaient mon petit four et mon microscope. À 12 ans, j'ai fait mon premier jardin. Mes parents me trouvaient bien bizarre! En 6e année, mon sujet d'Expo-sciences était ''Comment le maïs éclate-t-il pour faire du popcorn''. Déjà, je voulais démystifier des sujets alimentaires», explique Anne-Marie Desbiens. Après avoir étudié en sciences au Cégep de Saint-Félicien, la Chambordaise prend la direction de l'Université Laval, où elle est inscrite au programme des sciences alimentaires. Après avoir travaillé durant quelques années dans des entreprises comme Nutrinor, c'est au printemps dernier, quelques mois après avoir donné naissance à son deuxième garçon, que le projet de blogue commence à germer dans son esprit.

«Je voulais avoir un projet durant mon congé maternité. Les gens de mon entourage me posaient déjà beaucoup de questions sur des sujets alimentaires, du genre ''pourquoi ma sauce ne prend pas?''. Je répondais à leurs curiosités et j'ai pensé en faire un blogue», explique la jeune maman. C'est à ce moment qu'est née la Foodie alimentaire.

Anne-Marie Desbiens fait tout, des textes à l'infographie, en passant par la mise en ligne. «Je veux offrir quelque chose d'accessible et ce n'est pas toujours facile avec la science! Je fais lire mes textes à ma mère avant, c'est ma meilleure cobaye. Si c'est trop compliqué, elle me le dit. Et je montre mes dessins à mon fils!», souligne-t-elle.

Jusqu'à maintenant, la Foodie alimentaire remporte un certain succès. Elle a d'ailleurs des demandes de médias et d'émissions de télévision pour des collaborations.

«Ça va bien! Je n'ai pas encore beaucoup de visibilité, mais les réactions sont super bonnes. Nous ne sommes pas beaucoup à démystifier la science. Je pense notamment au Pharmachien, que j'aime beaucoup. C'est d'ailleurs une source d'inspiration pour moi», explique celle qui est en réflexion sur ce qu'elle fera à son retour de congé maternité.

«Une chose est sûre, j'aimerais beaucoup pouvoir continuer mon blogue!», confie la jeune mère.

Vous pouvez suivre Anne-Marie Desbiens au www.lafoodiescientifique.com ou sur sa page Facebook.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer