Pas de confirmation pour l'escadre expéditionnaire

Le ministre Sajjan et le député Denis Lemieux.... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Le ministre Sajjan et le député Denis Lemieux.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

Ministre de la Défense depuis moins d'un an, Harjit Sajjan croit à la nécessité de la 2e Escadre expéditionnaire aérienne de Bagotville, créée par le gouvernement Harper. Mais l'ancien militaire ne peut confirmer si Ottawa honorera les investissements promis à la région par les conservateurs.

Un peu plus de 300 millions$ devaient être injectés dans cette section dont la mission est d'optimiser la capacité de l'Aviation royale canadienne à se déployer rapidement. Jusqu'à maintenant, la 2e Escadre regroupe moins de 300 militaires, alors qu'elle devait en compter 550. Et encore aucun bâtiment n'a été érigé pour accueillir ces soldats et entreposer leur matériel.

«Le concept a été créé par le gouvernement précédent. Et non seulement j'y crois, je pense qu'on doit faire plus. C'est un concept qui est nécessaire avec un gouvernement qui compte jouer un rôle responsable dans le monde. On va avoir trois déploiements majeurs, sans compter ceux qu'on n'a pas encore planifiés», a d'emblée répondu le ministre Sajjan.

Avant d'investir davantage dans cette unité, le gouvernement souhaite d'abord analyser les besoins.

«Je veux être certain que cette escadre a tous les outils pour être capable de mener son mandat. J'ai été en mesure de voir leur impact dans le récent exercice à Hawaï (Rim of the Pacific). J'ai été impressionné par le personnel et ce qu'ils ont été capables de faire. Mais leurs outils semblaient temporaires. Il faut donc faire plus», a-t-il ajouté, sans donner d'échéancier.

C'est le ministre Jean-Pierre Blackburn qui a annoncé la création de la 2e Escadre expéditionnaire de Bagotville il y a plus de 10 ans.

Avant la fin de leur règne, les conservateurs avaient promis de compléter ce projet, tant attendu dans la région, avant 2023.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer