Michel Potvin lance un appel au calme

Les producteurs de lait avaient tenu une manifestation... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Les producteurs de lait avaient tenu une manifestation le 22 avril.

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'agriculteur Michel Potvin lance un appel au calme quelques heures avant la manifestation des producteurs laitiers au caucus des députés libéraux alors que la tension a monté de plusieurs crans dans les entreprises agricoles depuis la mi-août en raison d'une baisse importante des revenus sur la paye de lait du mois de juillet.

Cet appel au calme est surprenant de la part de celui qui n'a jamais hésité par le passé à déployer des stratégies musclées pour défendre les intérêts des producteurs laitiers, principalement lors de son passage à la présidence du syndicat régional. «Je suis toujours prêt à mettre le feu quand c'est nécessaire. Mais cette fois, le gouvernement libéral fédéral n'est pas la bonne cible et n'est pas responsable de la dernière baisse de revenus», insiste à plusieurs reprises Michel Potvin.

Le principal intéressé constate que le climat est devenu hors de contrôle sur les réseaux sociaux. À la mi-août, les producteurs laitiers ont encaissé une baisse de revenus de l'ordre de 4.40$ pour l'hectolitre de lait. Les producteurs ont fait un lien immédiat avec la problématique du lait diafiltré qui a fait l'objet d'une entente avec la Commission canadienne du lait et les grands transformateurs. Michel Potvin persiste et soutient que cette nouvelle baisse de revenus est principalement attribuable à un autre facteur sur lequel le gouvernement n'a aucun contrôle.

«Nous sommes en ce moment confrontés à une demande exceptionnelle pour le beurre. Les détaillants en alimentation le soldent à des prix dérisoires pour attirer les consommateurs et les grands transformateurs alimentaires de galettes, biscuits et autre remplacent les matières grasses dans la fabrication par le beurre. On ajoute à ces éléments spécifiques la crédibilité du beurre qui fait que le consommateur l'utilise au lieu des autres produits», explique Michel Potvin.

Dans un tel contexte, le Comité de gestion de l'approvisionnement laitier du Canada émet des quotas puisqu'il doit fournir les transformateurs en matière grasse. Les producteurs se retrouvent donc avec des quantités importantes de protéine laitière qu'ils ne sont pas en mesure d'écouler et doivent donc assumer la baisse de revenu importante.

«L'entente sur le lait diafiltré, qui a été cautionné par le gouvernement canadien, devrait s'appliquer d'ici quelques mois. On sait qu'il y aura une amélioration du prix international du lait dans les prochains mois et il va y avoir une limite à l'augmentation de la demande pour le beurre. On ne peut pas augmenter cette demande de 2% par année encore longtemps. Il y a donc un raffermissement du prix à prévoir. Il serait temps que nos dirigeants expliquent clairement le problème aux producteurs et les raisons qui causent le problème.»

Il enchaîne en revenant sur le rôle du gouvernement canadien actuel dans cette crise. «Je suis un souverainiste et je n'ai aucun intérêt à défendre les libéraux fédéraux. La vérité c'est qu'avec le gouvernement Harvey, les producteurs auraient tout perdu alors que dans le dossier du lait diafiltré, le gouvernement libéral a vraiment influencé les choses quand il a cautionné sans réserve l'entente proposée aux transformateurs par la Commission canadienne du lait. Je m'excuse, mais je refuse de faire un pays en racontant des mensonges. C'est trop de la petite politique.»

Michel Potvin espère que les participants à la manifestation d'aujourd'hui vont éviter les débordements et surtout agir avec prudence. Il rappelle que les producteurs ne sont pas encadrés par leur syndicat et pourraient s'exposer inutilement à des problèmes advenant des incidents pendant l'événement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer