1,5 M$ pour la mobilité entre cégeps

Le député d'Ungava Jean Boucher, le premier ministre... (Photo Le Quotidien, Isabelle Tremblay)

Agrandir

Le député d'Ungava Jean Boucher, le premier ministre Philippe Couillard et la ministre de l'Enseignement supérieur Hélène David ont procédé à l'annonce vendredi à Saint-Félicien.

Photo Le Quotidien, Isabelle Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Tremblay
Le Quotidien

Québec investit 1,5 million de dollars pour attirer les jeunes des grands centres vers les régions. 
À partir de cet automne, 19 collèges aux prises avec une baisse de clientèle bénéficieront du programme de mobilité interrégionale. Les quatre cégeps du Saguenay-Lac-Saint-Jean se partageront une somme de près de 290 000$.

En résumé, l'annonce signifie que les établissements auront à prendre des ententes entre eux pour permettre à la clientèle de passer un moment de leurs études en région.

L'annonce s'ajoute à d'autres démarches qui sont effectuées pour avoir le moins de «chaises vides» possible dans les classes des maisons d'enseignements. Citons par exemple la mise en place des programmes exclusifs et les démarches pour attirer les jeunes de l'international.

Le député de Roberval et premier ministre, Philippe Couillard, et la ministre de l'Enseignement supérieur, Hélène David, ont confirmé leur engagement pour assurer la vitalité des institutions collégiales, vendredi, lors d'une conférence de presse tenue au Cégep de Saint-Félicien.

Les collèges ciblés pourront développer et administrer leur programme de mobilité étudiante ou bonifier une initiative existante en fonction de leurs caractéristiques, de leurs programmes d'études, de la clientèle visée et de leurs particularités régionales.

«On pourrait parler d'environ 500 étudiants qui bénéficieraient du programme avec un soutien financier d'environ 2000 à 3000$. Ce sont des chiffres indicatifs. Il y a beaucoup d'intérêts pour les étudiants urbains de venir en région. Ce n'est pas parce que ça ne les intéresse pas. Mais ils se demandent comment ils vont vivre, avec quoi ils vont se nourrir, où ils vont se loger», a mentionné Philippe Couillard.

«Quoi de plus triste que de revenir et ne pas se faire reconnaître les cours parce que les deux programmes ne sont pas exactement les mêmes», ajouté la ministre David. «Les ententes seront en amont du déplacement de l'étudiant entre certains collèges. L'étudiant viendra faire ses cours en région et tout va être automatiquement reconnu par le collège d'origine.»

Chibougamau

En parallèle à l'annonce de vendredi, le gouvernement a annoncé la mise en place d'un programme d'études en Techniques d'éducation spécialisée au Centre d'études collégiales de Chicougamau. Le programme accueillera quinze jeunes dès la prochaine rentrée scolaire

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer