Du respect et de la transparence

La députée péquiste de Chicoutimi, Mireille Jean, a... (Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

La députée péquiste de Chicoutimi, Mireille Jean, a inauguré son bureau de circonscription avec le député de Lac-Saint-Jean Alexandre Cloutier, son prédécesseur Stéphane Bédard et son chef intérimaire Sylvain Gaudreault.

Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La députée provinciale de Chicoutimi Mireille Jean invite les citoyens, les différents acteurs régionaux et les initiateurs de projets à venir la rencontrer pour faire connaissance et échanger sur les enjeux dans son local de circonscription, inauguré jeudi après-midi.

C'est comme si la prochaine saison politique commençait plus tôt pour la nouvelle élue, qui siégera à la commission parlementaire du projet de loi 98 sur la réforme des ordres professionnels. Les personnes sensibles à ce dossier peuvent aussi se manifester au 365, rue Racine Est, dans la suite 301 qui était d'ailleurs pleine à craquer pour l'occasion jeudi.

Le chef intérimaire de l'opposition officielle, Sylvain Gaudreault, et le député de Lac-Saint-Jean, Alexandre Cloutier, candidat à la direction du Parti québécois, ont souligné la nécessité de former une équipe solide dans la région, ainsi que la rigueur et la compétence de Mme Jean. Son prédécesseur Stéphane Bédard, qui n'a eu qu'à traverser la rue depuis le cabinet d'avocats où il pratique maintenant pour se rendre à l'événement, a reconnu son goût de servir la population. «J'assimile tranquillement le fait d'être un ex», a-t-il rigolé. Notons aussi la présence de la conseillère municipale de Saguenay Josée Néron, chef de l'Équipe du renouveau démocratique.

Bien installée au centre-ville, Mireille Jean pourra travailler sur ce qui lui tient à coeur, par exemple l'implantation d'un centre de données comme elle l'avait suggéré en campagne électorale.

«Il y a plusieurs étapes à suivre. Nous avons de bons éléments en notre faveur dans la région, surtout pour le climat qui permet de refroidir facilement les serveurs informatiques. J'ai commencé à identifier des experts dans ce domaine, mais ce n'est pas un projet où l'on peut faire des suivis régulièrement à la population. Je le fais en parallèle de mes fonctions de députée parce que j'aime ça», explique la femme issue du milieu des affaires.

Même si elle se considère encore dans sa «lune de miel» à l'Assemblée nationale, Mme Jean assure qu'elle est «bien en selle». La députée désire que son nouveau local de circonscription reflète ses valeurs de respect et de transparence. Il fera d'ailleurs aussi office de vitrine pour les artistes locaux, qui pourront exposer leurs oeuvres grâce à un partenariat avec le regroupement de la Maestria.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer