Le centre-ville désire la gestion du parc de la Rivière-aux-Sables

La Corporation du centre-ville de Jonquière aimerait obtenir... (Archives Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

La Corporation du centre-ville de Jonquière aimerait obtenir la gestion du parc de la Rivière-aux-Sables.

Archives Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

La Corporation du centre-ville de Jonquière souhaite prendre en charge la gestion complète du parc de la Rivière-aux-Sables. Cette demande a été déposée au conseil d'arrondissement de Jonquière afin qu'elle étudie la possibilité de lui céder cet équipement public.

«Le développement du centre-ville de Jonquière passe par l'intégration des activités du parc de la Rivière-aux-Sables à celles du centre-ville», résume Jean-Pierre Pouliot, administrateur de la corporation.

Le plan directeur de développement économique présenté par la Corporation aux commerçants du secteur en juin dernier démontre clairement que la gestion intégrée de la zone commerciale à celle du parc contribuera à la relance du centre-ville.

Selon Yoann Vaillancourt, président par intérim, le centre-ville de Jonquière a la chance d'être traversé par une rivière accessible.

«Notre objectif est d'unir le côté ludique de la rivière et le côté commercial et d'en faire profiter à la fois les commerçants autant que l'ensemble des citoyens», explique-t-il.

«Les investissements annoncés dans le secteur Sir-Wilfrid-Laurier sont une raison de plus de renforcer les liens entre les deux. Nous connaissons les forces du centre-ville et nous sommes en position pour les faire valoir auprès de la population qui occupe déjà le parc», ajoute Monsieur Pouliot.

La Corporation considère que le secteur est en train de se doter de nombreux outils pour mettre d'avant son identité et surtout ramener la population. Les activités se multiplient depuis la dernière année. Le mois du vélo (mai), la Course des couleurs, le Festival de bateaux dragons, le Challenge régional de CrossFit et le gala de lutte en octobre sont quelques exemples de nouvelles activités dans le secteur.

En ce qui a trait au modèle d'affaires qui devrait s'appliquer pour la gestion du parc, M. Vaillancourt avoue qu'il reste à définir puisque la Corporation n'en est qu'au stade de la demande initiale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer