Les étudiants étrangers plus nombreux à Alma

Le maire d'Alma, Marc Asselin, a remis une... (Photo Le Quotidien, Laura Lévesque)

Agrandir

Le maire d'Alma, Marc Asselin, a remis une trousse d'accueil à chaque étudiant étranger, jeudi, dans le cadre d'une cérémonie soulignant leur arrivée en sol jeannois.

Photo Le Quotidien, Laura Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

Le Collège d'Alma accueille un nombre record d'étudiants étrangers. Une quinzaine d'Européens, d'Antillais, d'Africains et de Mexicains passeront les prochaines années au Lac-Saint-Jean, soit une dizaine de plus que les années passées. Et ce nombre pourrait grimper à 20 au cours des prochaines semaines.

«Il y a eu davantage de promotion, de démarchage pour attirer de nouveaux élèves. Le bouche-à-oreille joue aussi en notre faveur. Car les gens savent qu'en venant ici, ils sont bien accompagnés», exprime Frédéric Tremblay, conseiller en communication au Collège d'Alma.

Et les raisons qui ont poussé ces étrangers à s'établir à Alma sont bien différentes. La Parisienne Sefana Smida, qui entame sa première année en soins infirmiers, a choisi d'étudier au Québec pour se dépayser.

«Mes parents ont beaucoup visité le Canada. Mais moi, c'est ma première fois. J'avais envie de voyager, de partir à l'aventure. Et je dois dire que le paysage me laisse sans voix», commente la jeune femme qui est arrivée en sol jeannois cette semaine.

Pour Thomas Thiebaut, également Français, c'est le sport qui l'a amené à Alma.

«Je joue au football (américain) et mon coach en France était en contact avec un coach d'Alma. J'ai donc décidé de venir ici pour jouer davantage. Le football est plus populaire au Québec que dans mon pays», raconte le jeune homme.

À 38 ans, Youssouf Touré concrétise son rêve au Collège d'Alma. Le Guinéen est inscrit dans la formation en technologie sonore. Une formation que souhaitait suivre l'Africain depuis plusieurs années.

«J'avais un diplôme en droit administratif, mais j'étais devenu par accident un assistant en multimédia dans mon pays. Mais chez moi, ce genre de formation n'existe pas. On apprend le métier en le pratiquant. Mais j'ai toujours voulu suivre une formation dans ce domaine et maintenant je le fais», exprime Youssouf Touré.

En incluant les élèves inscrits en deuxième et troisième année, c'est plus d'une trentaine d'étudiants étrangers qui suivent des formations au Collège d'Alma. Pour la première fois, l'établissement d'enseignement a tenu une cérémonie d'accueil, jeudi, pour souligner leur arrivée. Le maire d'Alma, Marc Asselin, a accueilli les étudiants étrangers à la mairie. Une trousse garnie d'informations pour bien se repérer en ville et dans la région, de billets de spectacle, d'un abonnement au service TaxiBus et de la carte Citoyen qui donne droit à des services almatois et la carte a été remise à chaque étudiant.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer