Pexal Tecalum en arrêt de production

L'usine Pexal Tecalum Canada.... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

L'usine Pexal Tecalum Canada.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'usine d'extrusion Pexal Tecalum d'Alma est en arrêt de production depuis une semaine. Un conflit entre les actionnaires serait l'une des causes de l'arrêt.

Selon les informations du Quotidien, la production ne reprendrait pas avant quelques semaines encore. L'usine, qui est la propriété du Centre d'entrepreneuriat et d'essaimage de l'Université du Québec à Chicoutimi (CEE-UQAC), emploie une trentaine de personnes. Les actionnaires doivent toutefois se rencontrer lundi pour une ultime tentative de régler le litige.

En mai, le président-directeur général de Pexal Tecalum Canada et actionnaire, Sylvain Gagnon, avait quitté son poste pour des raisons de santé. M. Gagnon prétend qu'il est parti pour un congé maladie pour revenir en meilleure forme plusieurs mois plus tard. Il n'est toujours pas revenu travailler. Par contre, cette version serait contestée par d'autres dirigeants de l'entreprise.

Cette dernière éprouverait d'autres problèmes. Des retards dans la livraison d'équipements auraient nui aux activités. Les actionnaires auraient d'ailleurs réinvesti dans la compagnie. L'usine est ouverte depuis 2014 et est exploitée par l'entreprise privée qui avait été retenue par le CEE-UQAC. Toutefois, la construction des lieux et des équipements, qui ont coûté près de 12 millions de dollars, ont été payés avec des fonds publics. Ottawa a fourni autour de 9 millions$, alors que la Ville d'Alma a versé deux millions$ en argent et en services pour le projet.

L'usine se situe dans le parc technologique d'Alma. Elle se spécialise dans la production de pièces d'aluminium.

Avec Laura Lévesque

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer