Les trafiquants de drogue ont la vie facile

Du cannabis.... (123RF/Jaroslav Moravcik)

Agrandir

Du cannabis.

123RF/Jaroslav Moravcik

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

En cet été 2016, les trafiquants de drogue présents sur le territoire de Saguenay ont la vie plus facile parce que l'escouade d'enquêteurs de l'unité antidrogue de la Sécurité publique de Saguenay fait relâche.

Ses effectifs ont été affectés à enquêter sur les crimes contre la personne et la propriété, une situation dénoncée par le comité exécutif de la Fraternité des policiers et son président Jean-François Imbeault.

La section des projets spéciaux du Bureau des enquêtes est composée en partie par des patrouilleurs et des enquêteurs qui ont pour mission d'enquêter sur les réseaux de drogues à Saguenay. Une autre partie des effectifs travaillent sur les enquêtes reliées aux crimes contre la personne et la propriété.

Selon M. Imbeault, pour des motifs que la Fraternité soupçonne d'être basés sur des considérations d'ordre budgétaire, la direction de la Sécurité publique a décidé de cesser toutes activités d'enquêtes sur les drogues de l'escouade entre le 14 juin et le 29 août. La section antidrogue oeuvre pendant cette période sur les crimes contre la propriété et la personne. « En terme clair, lorsque des enquêteurs de la section antidrogue reçoivent de l'information sur les activités des réseaux de drogues, personne ne s'occupe de la traiter pendant cette période », explique M. Imbeault.

Même si ces mouvements d'effectifs respectent en tous points la convention collective des policiers, M. Imbeault affirme que le comité exécutif du syndicat tient à la dénoncer pour des considérations morales. « Depuis 2005, on n'a jamais vécu cette situation où les dossiers de drogue ne sont pas enquêtés. C'est terrible d'avoir à dire sur la place publique que les dossiers de drogue ne sont pas enquêtés cet été. On espère que c'est le dernier été où ça se produit », affirme M. Imbeault.

Selon le leader syndical, les trafiquants de drogue impliqués dans les réseaux ne prennent pas de vacances et sont constamment actifs pour tenter de fournir le marché illicite. En ce moment, seuls les policiers à vélo sont actifs pour surveiller les petits consommateurs de drogues dans les parcs ou la rue tandis que d'autres, dont la rémunération est subventionnée par le gouvernement, sont affectés à la lutte contre la contrebande de cigarettes. C'est ce qui explique qu'au début juillet, une opération de saisie a été largement diffusée.

M. Imbeault refuse de parler du nombre d'effectifs actifs sur le terrain afin de ne pas faciliter la vie des trafiquants. « Du côté syndical, on dénonce la situation parce qu'on est en droit de se demander si les citoyens trouvent normal que personne ne s'occupe des dossiers de drogue cet été. On a des enquêteurs qui travaillent 52 semaines par année sur ces dossiers et cet été, on vient leur dire qu'ils doivent cesser », déclare M. Imbeault.

Même si la période d'arrêt est limitée, M. Imbeault croit qu'il faudra un certain temps pour redémarrer la machine parce que les enquêteurs nouvellement affectés aux crimes contre la personne et la propriété devront fermer leurs dossiers avant de retourner aux affaires de drogue. « On respecte la décision de l'employeur, mais on est en droit de se poser des questions », conclut-il.

Du côté de l'employeur, le porte-parole, Bruno Cormier, affirme qu'il est faux de prétendre que la section antidrogue est fermée pendant la période estivale, mais admet du même souffle qu'il y a diminution des effectifs en raison des prises de vacances. « Le réseau d'informateurs continue de nous nourrir et il y a des oreilles pour les écouter avec l'aide de boîtes vocales », affirme M. Cormier.

Tout comme le président de la Fraternité des policiers, M. Cormier refuse de discuter publiquement du nombre d'effectifs pour des considérations opérationnelles.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer