Incendie d'un chalet au lac Brûlé: le suspect a été retrouvé

En plus du chalet, les flammes ont détruit... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

En plus du chalet, les flammes ont détruit une camionnette et un véhicule tout-terrain.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

L'homme recherché depuis lundi soir dans le secteur du lac Brûlé, sur le territoire de la zec Onatchiway, a finalement été retrouvé sain et sauf ce matin, et a été conduit à l'hôpital de Chicoutimi. Les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) croient qu'il serait lié à l'incendie d'un chalet. 

Les agents de la SQ ont passé la soirée à fouiller les décombres à la recherche d'indices. L'incendie s'est déclaré vers l'heure du midi, lundi, et a finalement été maîtrisé en début de soirée, vers 18 h. La raison exacte de l'incendie est inconnue pour le moment. Il y aura une enquête mardi.

Un journaliste et un photographe du Quotidien, Denis Villeneuve et Jeannot Lévesque, se sont retrouvés bien malgré eux au coeur de l'histoire. En route pour couvrir l'événement, ils ont soudainement croisé un homme armé qui marchait sur le chemin. Une fois sur les lieux de l'incendie, ils ont fait part de leur rencontre aux policiers Giovanni Grenon et David Doucet. L'individu qu'ils ont croisé serait celui recherché par la SQ. Sur place, les représentants du Quotidien ont constaté que le chalet avait été incendié, tout comme une camionnette et un véhicule tout terrain.

D'après les informations recueillies sur les lieux, le tout serait lié à une histoire d'arnaque touchant un développement dans le secteur. Le suspect serait sur le point de tout perdre et il aurait lui-même mis le feu à son chalet, selon la principale hypothèse retenue.

En fin de soirée, pour une question de sécurité, les policiers ont reçu l'ordre de quitter le territoire.

La Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) a été appelée sur les lieux en début d'après-midi. En tout, cinq pompiers se sont déplacés pour maîtriser les flammes.

«C'était un feu à petite superficie, raconte l'agente à la prévention et à l'information de la SOPFEU, Éloïse Richard. On a toutefois déployé un aéropointeur, pour s'assurer qu'il n'y avait rien à proximité qui pouvait exploser avant que nos équipes arrivent sur place.»

Avec Laure Gagnon-Tremblay

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer