Le dossier du funiculaire ravivé

Le dossier de l'aménagement d'un funiculaire permettant un... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Le dossier de l'aménagement d'un funiculaire permettant un accès terrestre à la statue de Notre-Dame-du-Saguenay reprend de la vigueur.

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

L'aménagement d'un funiculaire permettant un accès terrestre à la statue de Notre-Dame-du-Saguenay reprend de la vigueur avec l'intérêt démontré par plusieurs organismes de développement touristique et économique à pousser le projet en débutant par la réalisation d'une nouvelle étude de préfaisabilité.

Selon les informations obtenue par Le Quotidien des représentants de Promotion Saguenay, Tourisme Saguenay-Lac-Saint-Jean, la Société historique du Saguenay, la MRC du Fjord-du-Saguenay, les municipalités de Rivière-Éternité et L'Anse-Saint-Jean ainsi que Parc Saguenay ont tenu une rencontre au début de l'été avec pour objectif de relancer ce projet en gestation depuis plusieurs années et l'idée de mandater une firme en vue de la réalisation ou de la mise à jour d'une étude de préfaisabilité.

Parmi les intervenants présents, Promotion Saguenay aurait démontré un intérêt certain pour aller de l'avant d'autant plus que la statue, dont on a souligné le 135e anniversaire, dimanche, peut être intégrée à l'intérieur de la stratégie de promotion visant à attirer les bateaux de croisière. Le tout s'inscrit dans un contexte où Promotion Saguenay s'apprête à acquérir les Croisières du fjord qui opère le bateau La Marjolaine et deux bateaux-mouches faisant escale aux quais de plusieurs municipalités riveraines. Un autre enjeu concerne Parc Saguenay qui aimerait acquérir le terrain et la statue de la vierge, propriété de la Société historique du Saguenay (SHS) depuis plusieurs décennies.

Même si la statue est devenue célèbre et que la société procède à son entretien régulièrement, la SHS ne tire aucun revenu de l'accès au sentier puisque c'est Parc Saguenay qui contrôle l'accès au sentier pédestre.

En mars dernier, la SHS a refusé de céder la propriété de la statue et du terrain même si son conseil d'administration est d'accord avec le principe d'aménagement d'un funiculaire afin d'y tirer une forme de revenus.

Du côté du bureau du député fédéral Denis Lemieux, l'attaché politique Pierre Audy a confirmé que des démarches ont été entreprises auprès des divers paliers de gouvernement en vue de son financement avec l'appui du député. M. Audy est demeuré vague sur le dossier tout en nous invitant à parler au maire de Rivière-Éternité, Rémi Gagné. Ce dernier n'a pu être joint.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer