Déjà trois marchés publics pour les Jardins Mistouk

Gérald Tremblay est l'un des instigateurs du projet.... (Archives Le Quotidien, Marc St-Hilaire)

Agrandir

Gérald Tremblay est l'un des instigateurs du projet.

Archives Le Quotidien, Marc St-Hilaire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

Créés il y a quelques mois à peine, les Jardins Mistouk offriront trois marchés publics, les dimanches 21 et 28 août ainsi que le 4 septembre, sur le site de la marina du secteur Saint-Coeur-de-Marie, à Alma.

Ce sont des produits de plusieurs producteurs locaux qui seront présentés, car le potager communautaire est trop récent pour fournir des fruits et des légumes aux citoyens.

Si la population est au rendez-vous, les organisateurs comptent répéter l'événement l'an prochain, et ce, durant toute la saison d'été.

«Cette année, on n'offre pas encore nos produits. Mais l'an prochain, on devrait vendre nos premiers produits», précise Gérald Tremblay, l'un des instigateurs de ce jardin communautaire.

Les Jardins Mistouk exploitent un potager collectif divisé en 42 parcelles, qui a été aménagé et cultivé par autant de maraîchers amateurs et experts. L'organisation à but non lucratif cultive des terres appartenant à la municipalité almatoise, dans le secteur Saint-Coeur-de-Marie.

La mission des Jardins Mistouk consiste à promouvoir une alimentation saine, l'occupation dynamique du territoire, l'autonomie alimentaire axée sur une production locale, l'exploitation intensive et saine sur petite surface et l'inclusion sociale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer