Innovation technologique au complexe des Serres Toundra

La compagnie CO2 Solutions, de Québec, entend aménager... (Photo courtoisie)

Agrandir

La compagnie CO2 Solutions, de Québec, entend aménager une unité de capture du carbone émanant des opérations de l'usine de pâte kraft Fibrek au complexe de production de concombres des Serres Toundra.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

L'aménagement du complexe de production de concombres des Serres Toundra, à Saint-Félicien, devrait être accompagné d'une innovation technologique. La compagnie CO2 Solutions, de Québec, compte aménager une unité de capture du carbone émanant des opérations de l'usine de pâte Fibrek. Le carbone capturé servira à augmenter la production de légumes. Il s'agit d'un investissement de 7,4 millions$ d'ici 2018.

L'entreprise innovatrice a annoncé, jeudi, la signature d'une entente avec le partenaire Fibrek, une filiale de Produits forestiers Résolu (PFS) à Saint-Félicien, et Serres Toundra pour la mise en place de cette unité de capture du carbone utilisant l'enzyme anhydrase carbonique. CO2 Solutions s'engage à fournir 30 tonnes de CO2 par jour et à assurer son transport par conduite pour une période de dix ans.

En entrevue avec Le Quotidien, Even Price, président de CO2 Solutions, explique que l'entreprise qu'il dirige est née à la suite de travaux de recherches effectués à l'Université Laval. «L'idée de départ provient de chercheurs qui tentaient d'extraire le CO2 se trouvant dans les sous-marins. Rapidement, ils ont constaté que le marché du CO2 dans les sous-marins est limité. Ils se sont tournés vers le secteur industriel», explique-t-il. Une usine-pilote combinant l'enzyme et l'équipement RPB (contacteur gaz/liquide à haute densité sur lit fixe rotatif) a été aménagée et opérée à Valleyfield pendant cinq mois.

En vertu de l'entente, CO2 Solutions s'engage à capter et à traiter les gaz de combustion provenant de l'usine de pâte kraft Fibrek et à distribuer du CO2 à l'état pur à 99% aux Serres Toundra. L'unité de production sera un peu plus volumineuse qu'un conteneur.

«L'air ambiant contient environ 440 parties par million (ppm) de CO2. Toundra veut obtenir 1000 ppm dans ses serres afin d'accélérer la pousse des concombres. Il s'agira de notre première unité commerciale utilisant ce procédé.»

Selon les projections financières, CO2 Solutions prévoit réaliser un profit de 400 000$ par année provenant de la vente sous forme gazeuse.

M. Price a mentionné que la signature de l'entente avec ces partenaires constitue une étape importante puisqu'elle devrait permettre de compléter le financement du projet qui n'est assuré qu'à un peu plus de 50%. En mars, Technologies du développement durable Canada (TDDC) s'est engagé à verser une subvention de 2,4 millions$ non remboursable. «On espère que l'entente sera l'élément déclencheur pour compléter le financement», mentionne M. Price.

Du côté de Résolu, le président Richard Garneau s'est dit heureux que la papetière soit la première à réaliser un projet aussi novateur qui permettra de réduire les émissions de carbone de l'usine de Saint-Félicien, tout en favorisant le déploiement d'une technologie de capture du carbone à faible coût qui, en plus, présente un fort potentiel de développement.

Chez Serres Toundra, le président Éric Dubé se réjouit de pouvoir s'approvisionner en CO2 à faible coût, tout en améliorant la performance environnementale.

La nouvelle unité devrait entrer en production à la fin de 2017.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer