25 000 visiteurs au Festival du cow-boy de Chambord

La parade a conclue la 24e édition du... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

La parade a conclue la 24e édition du Festival du cow-boy de Chambord.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patricia Rainville
Le Quotidien

Plus ou moins 25 000 personnes ont participé à la 24e édition du Festival du cow-boy de Chambord, au cours du week-end. Les festivités se sont conclues dimanche en fin de journée et les estrades étaient pleines à craquer lors de la finale du taureau sauvage.

Le président du festival, Denis Gagnon, estime l'achalandage... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens) - image 1.0

Agrandir

Le président du festival, Denis Gagnon, estime l'achalandage à 25 000 personnes ce week-end à Chambord.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Plus ou moins 25 000 personnes ont participé... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens) - image 1.1

Agrandir

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

C'est Nicolas Brien, une vedette de l'émission Rodéo Québec, qui a été en mesure de tenir le plus longtemps sur la bête. Le défi consiste à enfourcher un taureau et à tenir bon durant huit secondes, alors que la bête s'agite dans l'enclos.

«C'est toujours une activité très spectaculaire et très aimée du public. Quand les estrades sont pleines, ça donne une bonne idée du succès», a indiqué le président du Festival du cow-boy de Chambord, Denis Gagnon. D'ailleurs, les nombreux experts de rodéo, qu'on peut voir dans l'émission Rodéo Québec, étaient présents ce week-end à Chambord, pour le plus grand plaisir des mordus.

«Nous avions des compétiteurs du Mississippi, de l'Alberta, du Dakota. Il y avait des pros de partout! Nous recevions 250 compétiteurs et 300 chevaux sur le site. Vraiment, c'était une belle édition et on est très satisfait. Surtout qu'on a réussi à naviguer entre deux orages tout au long de la fin de semaine!», a ajouté le président.

L'événement se dirige maintenant vers son 25e anniversaire. Même si rien d'extravagant n'est envisagé, Denis Gagnon promet des surprises.

«Nous n'inviterons pas Céline Dion, nous n'avons pas les moyens, mais il y aura certainement plusieurs petites choses spéciales pour la 25e édition.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer