Le tour du lac Saint-Jean à vélo à 90 ans

Nelson Bonneau, âgé de 90 ans, a commencé... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Nelson Bonneau, âgé de 90 ans, a commencé jeudi son troisième tour du lac Saint-Jean à vélo. Parti de Roberval, il devrait y revenir dimanche.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Âgé de 90 ans, le Robervalois Nelson Bonneau a entamé, jeudi, son troisième tour du lac Saint-Jean à vélo. Accompagné de plusieurs membres de sa famille, dont son arrière-petit-fils, l'homme a quitté Roberval au matin et est arrivé à Alma, deuxième étape de son parcours, en fin d'après-midi.

Nelson Bonneau ne tente pas l'aventure seul. Il... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens) - image 1.0

Agrandir

Nelson Bonneau ne tente pas l'aventure seul. Il est accompagné d'une quinzaine de membres de sa famille, dont son arrière-petit-fils.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

«Tout s'est extrêmement bien passé. Notre père ne montre pas de signes de fatigue, il a parcouru tout le trajet sans problème. Maintenant, il prend une bière avec nous en attendant de manger de la tourtière», raconte son fils, Éric Bonneau, qui a été joint par Le Quotidien en début de soirée, jeudi.

Il ajoute que la météo a été de leur côté, puisque les cyclistes n'ont pas été touchés par les orages, même s'ils ont reçu quelques petites gouttes de pluie.

Éric Bonneau raconte que le projet de son père est une grande fierté pour toute la famille. Selon lui, Nelson Bonneau est un modèle et il donne un très bon exemple. «C'est un monsieur qui a toujours un projet, qui voit toujours une solution, raconte M. Bonneau. Il nous a toujours appris que l'activité physique c'était important. Il démontre vraiment bien ce qu'on entend dire sur l'importance de rester actif depuis quelques années. Vivre longtemps, c'est une chose, mais vieillir en santé, c'en est une autre.»

En tout, les quinze cyclistes parcourront 240 kilomètres sur la Véloroute des Bleuets. Il y a des arrêts de prévus à Péribonka et à Normandin, en plus de celui d'Alma, pour que les sportifs passent la nuit. Ils sont attendus à Roberval dimanche soir.

«Ce qu'on fait cette fin de semaine, ce n'est que la "cerise sur le sundae". Ce qui est vraiment impressionnant, c'est que mon père est actif chaque jour. Il n'arrête pas», mentionne Éric Bonneau.

Il explique que l'homme de 90 ans fait du vélo chaque jour pendant la saison estivale, en plus de continuer à s'entraîner à l'intérieur pendant les mois les plus froids.

«Il n'y a rien de plus puissant que de donner l'exemple quand on veut faire changer les choses, ajoute M. Bonneau. C'est sûr que c'est difficile de faire changer les habitudes de vie. Mais je crois que les jeunes qui le voient faire peuvent comprendre ce que c'est de vieillir en santé. Il est sans aucun doute un modèle et un exemple à suivre.»

D'après son fils, Nelson Bonneau est une personnalité connue dans la communauté de Roberval, et encore plus dans l'immeuble pour personnes âgées dans lequel il demeure.

«C'est le seul à Roberval qui fait ça, qui est comme ça. Tout le monde le connaît, tout le monde est au courant du phénomène Nelson Bonneau!», conclut-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer