Jean Tremblay dit ne pas comprendre

Le maire Jean Tremblay estime que si le... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Le maire Jean Tremblay estime que si le conseiller Simon-Olivier Côté juge que la réfection du débarcadère de la marina de Chicoutimi est un dossier important, il aurait dû en parler lors du budget d'arrondissement.

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, affirme ne pas comprendre que le conseiller municipal Simon-Olivier Côté se plaigne d'un manque de ressources pour le débarcadère de la marina de Chicoutimi alors que l'installation se retrouve dans son propre district.

«Il reproche à la Ville de ne pas entretenir le débarcadère. Remarque, il a raison, le débarcadère a besoin de réparations... Mais c'est lui qui aurait dû présenter le projet, c'est dans son district! Je n'avais jamais entendu Simon-Olivier Côté se prononcer sur ce sujet avant cette semaine», a affirmé le maire en entrevue téléphonique. Il venait de visionner le bulletin de Radio-Canada, dans lequel M. Côté s'exprimait, lorsqu'il a appelé Le Quotidien.

«Chaque année, il y a un budget d'arrondissement, mais Simon-Olivier Côté n'a pas parlé de ce dossier. Il aurait dû s'en occuper avant! (...) Si c'était un dossier important pour lui, il aurait pu en parler avant.»

Dans son intervention télévisée, M. Côté mentionnait que c'est un «dossier grande ville», et non pas le dossier d'un seul conseiller. «Ce ne sont pas juste des gens de Chicoutimi qui viennent mettre leur bateau à l'eau. (...) C'est vraiment un dossier grande ville, pis c'est pas un petit montant (qui sera nécessaire)», affirmait-il.

Une pétition circule présentement pour pousser les autorités municipales à investir à la marina de Chicoutimi. «Ça ne se fera pas cette année parce que notre budget est déjà voté et que, de toute façon, il est tard dans la saison», a expliqué Jean Tremblay, mentionnant qu'il ne voulait «pas partir de guerre», mais qu'il est «déçu».

Simon-Olivier Côté avait aussi fait une sortie concernant la marina lundi, au conseil municipal. Il avait alors voté en faveur de l'investissement de 4,5 millions$ pour installer un quai flottant dans la baie des Ha! Ha! , mais avait déploré qu'il n'y ait aucun plan pour remédier à la situation de la marina de Chicoutimi. «Les accès à l'eau qu'on a pour nos propres résidents, à Chicoutimi par exemple, où on n'est même pas capables de descendre un bateau sans briser les remorques, sans briser les bateaux», avait-il dit.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer