Campagne qui sort de l'ordinaire

Dave Bradette, Marco Dallaire, Robin Allard et Serge... (Photo Le Quotidien, Louis Potvin)

Agrandir

Dave Bradette, Marco Dallaire, Robin Allard et Serge Gagnon soutiennent Fanny Larouche dans sa campagne de financement pour la Soupe populaire de Saint-Félicien.

Photo Le Quotidien, Louis Potvin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Pour soutenir la Soupe populaire de Saint-Félicien, Fanny Larouche organise une campagne de financement peu ordinaire en participant à l'Enfer, course présentée à l'Autodrome Saint-Félicien.

«Nous avons perdu la seule subvention offerte par le gouvernement. Nous ne disposons que des dons des gens et de l'argent amassé lors de la Grande guignolée des médias pour assurer notre financement. C'est insuffisant», s'exclame cette intervenante sociale et responsable de la Soupe populaire.

Parce que le gouvernement ne soutient plus l'organisme, le nombre de repas a été réduit à trois par semaine au lieu de cinq. Pour réussir à offrir cinq repas par semaine, l'organisme a besoin d'environ 33 000$.

«Ce n'est pas parce qu'il y a moins de demandes. En 2013, il y avait 15 personnes qui utilisaient le service et là, ils sont 78. Nous servons environ 30 repas par jour. Bien souvent, c'est le seul bon repas que ces gens vont manger dans la journée», mentionne Fanny Larouche.

Comme elle a à coeur ce service, elle a sollicité l'appui de gens d'affaires de Saint-Félicien comme Marco Dallaire, du Marco's pub, et Dave Bradette, de Jean Dumas Honda, qui l'appuient financièrement dans l'aventure.

Fanny pourra essayer un vieux Honda Civic le 20 août pour la course des dames. «Les gens vont voir comment je me débrouille et pourront commencer à faire des prédictions sur le nombre de tours que je serai capable de compléter avec mon bolide numéro 78 lors de l'Enfer du 3 septembre. Ils peuvent donner genre 25 cents du tour complété. Celui qui sera le plus proche va obtenir la moitié de l'argent amassé», a-t-elle mentionné.

S'ajoute à cette méthode de financement un 5 à 7 au Marco's pub le jeudi 25 août au coût de 10$. Là aussi un tirage aura lieu durant la soirée. Fanny aimerait amasser 3000$ lors de cette campagne. Elle accepte aussi les dons de toute sorte. On peut le faire en communiquant avec elle au 418 679-4646 poste 28.

«Je veux combattre l'insécurité alimentaire à ma façon. Avec les loyers qui coûtent de plus en plus cher et les comptes à payer, il ne reste plus beaucoup d'argent pour manger. C'est là que les gens coupent en premier. Plus de 70% de la clientèle font un budget, mais n'arrive tout simplement pas. Souvent ils n'ont que 100$ par mois pour la nourriture. Essayez d'arriver avec si peu d'argent? C'est pour cette raison que la soupe populaire est un service essentiel pour notre population», milite-t-elle.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer