Un guide pour bien chasser les Pokémon

Jonathan Harvey est un kinésiologue diplômé de la... (Photo Le Quotidien, Isabelle Tremblay)

Agrandir

Jonathan Harvey est un kinésiologue diplômé de la faculté de médecine de l'Université Laval. Il détient un microprogramme en nutrition provenant de cette même université et il continu ses études en deuxième cycle en nutrition à Laval. Il suit présentement une formation des États-Unis qui lui donnera le titre de : «certified sport nutritionist».

Photo Le Quotidien, Isabelle Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Tremblay
Le Quotidien

Un jeune kinésiologue d'Alma fait parler de lui partout dans le monde. Jonathan Harvey a pondu un guide destiné aux chasseurs de Pokémon.

Cette initiative fait boule de neige. Depuis quelques jours, elle voyage en Belgique, en Algérie, à Dakar et dans plusieurs régions du Québec.

Propriétaire de l'entreprise Adrénaline depuis 2015, Jonathan Harvey se colle aux événements de l'actualité et à des sujets qui le passionnent. Doté d'un dynamisme contagieux, l'Almatois rédige des capsules pour promouvoir la santé physique et les saines habitudes de vie. Celles-ci sont partagées sur les réseaux sociaux.

L'application Pokémon Go a piqué son intérêt, même s'il n'est pas un fervent de celle-ci. Le Guide d'entraînement et de préparation physique du chasseur de Pokémon Go comprend huit points à respecter pour une «chasse/marche» efficace et sans blessures.

Le jeune de 24 ans a eu l'idée d'élaborer ce petit recueil après avoir constaté que les joueurs de Pokémon Go doivent marcher de deux à 10 kilomètres (et même plus) par jour.

«Pour un sédentaire ou une personne avec un surplus de poids, répéter cela quotidiennement du jour au lendemain n'est pas rien et les risques de blessures sont présents. Oui, on peut se blesser en marchant. Comme plusieurs autres activités physiques, marcher est un mouvement répétitif. S'il est mal exécuté, qu'il y a mauvaise récupération, mauvaise progression dans le volume ou l'intensité, mauvais équipement comme les chaussures, il peut y avoir des blessures comme un syndrome fémoro-patellaire, des périostites, fasciites plantaires et plusieurs autres».

M. Harvey déplore le fait que des personnes commencent à bouger grâce à une application cellulaire en ayant l'air un peu «zombie avec la tête penchée vers le sol» en marchant et risquant de se faire frapper par une automobile par exemple.

«Il faut peser le pour et le contre entre les bienfaits de l'activité physique pour la santé et les risques de blessure, explique l'auteur du guide de la chasse aux Pokémon. Étant un spécialiste de la santé et de l'activité physique, je peux difficilement me prononcer trop négativement lorsque des gens sédentaires ou souffrant d'embonpoint décident du jour au lendemain de sortir dehors pour faire une activité physique et aller chercher des bénéfices sur leur santé qu'ils n'allaient pas chercher avant. Les bienfaits de la marche sont nombreux.»

Fondation Dédé Fortin

L'Almatois écrit présentement une capsule pour la Fondation Dédé Fortin qui organise une marche de 256 km sur 10 jours. «Il a été naturel pour moi de donner des conseils aux gens sur cette application pour diminuer leur risque de blessures et faire sorte qu'ils puissent profiter des bienfaits de l'activité physique pour longtemps.»

Le guide d'entraînement/préparation physique du chasseur Pokémon Go

1) Avant de partir, active-toi avec un petit CIRCUIT CHEVILLES

Réalise 10 pas sur la pointe des pieds, 10 pas sur les talons, 10 pas sur l'extérieur des pieds, 10 pas en pointant les pieds vers l'intérieur, et 10 pas en pointant les pieds vers l'extérieur. Cela peut te permettre d'éviter des blessures et de mieux réagir en cas de faux mouvement.

2) Choisi des CHAUSSURES DE QUALITÉ avec un bon support de l'arche du pied

Le fait d'avoir des chaussures de mauvaise qualité et très usées peut te blesser localement les pieds (des ampoules par exemple) et te créer des douleurs musculosquelettiques.

3) Pendant ton périple, HYDRATE-TOI régulièrement

La déshydratation arrive plus rapidement que tu ne peux l'imaginer. De plus, le simple fait d'être légèrement déshydraté diminue ta capacité physique. N'attends pas d'avoir soif avant de boire. Bois environ 150 à 200ml d'eau toutes les 20 minutes surtout s'il fait chaud.

4) Si tu penses marcher longtemps, MANGE UNE OU DES COLLATIONS

Pense à incorporer des collations nutritives comme des fruits pour ne pas manquer d'énergie.

5) Quand tu as terminé MANGE UNE COLLATION POST ENTRAÎNEMENT adaptée

Normalement, elle devrait contenir des glucides pour t'aider à refaire tes réserves de glycogène (si tu as marché longtemps) et des protéines pour «réparer» tes muscles.

6) Après ta journée, ÉTIRE-TOI

Cela aura comme effet de diminuer tes tensions musculaires et améliorer ou entretenir ta flexibilité. Les muscles à privilégier sont: les ischio-jambiers, les mollets, les psoas et les fessiers (2-3 x 15-30 secondes pour chacun de ces muscles).

7) RENFORCE CERTAINS MUSCLES importants pour la marche comme

Les mollets (réaliser des flexions plantaires avec le poids du corps), les quadriceps (réaliser des fentes), les fessiers (réaliser des Hip Thrust ou des abductions de la hanche), les muscles de la loge antérieure de la jambe (réaliser des flexions dorsales avec un élastique) (1-3x 12 -15 répétitions pour chacun des exercices).

8) LA PROGRESSION est la clef

Si avant de devenir un «chasseur/dresseur» tu n'as jamais fait beaucoup d'activité physique ou de marche, le fait de marcher plusieurs heures du jour au lendemain pourrait être trop intense, car oui la marche peut provoquer des blessures. Marche selon tes capacités et augmente le volume progressivement.

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, a publié... (Photo tirée de Facebook) - image 3.0

Agrandir

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, a publié une vidéo où on le voit jouer aux Pokémon, mardi, sur son compte Facebook. 

Photo tirée de Facebook

Jean Tremblay à la chasse

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, a publié une vidéo où on le voit jouer aux Pokémon, mardi, sur son compte Facebook. Eh bien oui, il a lui aussi attrapé la folie! «Je dois avoir attrapé une quinzaine de Pokémon jusqu'à présent, a-t-il expliqué en entrevue téléphonique. Je suis encore au niveau 1. Je ne suis pas un gros joueur; je n'ai pas le temps. Dans toute ma vie, j'ai peut-être joué trois ou quatre heures.» La vidéo a rapidement été partagée par des centaines de personnes. Vers 18h15, mardi, elle avait été visionnée par plusieurs dizaines de milliers d'internautes.

«Oh! Je viens de prendre un Pikachu! Ça va me prendre des Pokéballs!», lance Jean Tremblay comme introduction de la vidéo. «Des Pokémon à Saguenay, on en a partout. Place du Citoyen, la place pour les bateaux de croisière, la pyramide, la rivière aux Sables... Alors, amusez-vous pendant qu'il fait beau et soyez prudents», poursuit-il. Jean Tremblay affirme en entrevue avoir été «agréablement surpris» par l'ampleur qu'a prise cette diffusion. «Les gens veulent nous voir sur un autre aspect. Cette vidéo a pris deux minutes à faire et a touché des milliers de personnes. C'est simple, mais on me voit dans ma vie naturelle.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer