Un pompier volontaire coupable de leurre

Le pompier volontaire Joël Larouche a plaidé coupable à... (Photo tirée de Facebook)

Agrandir

Le pompier volontaire Joël Larouche a plaidé coupable à des accusations de possession de pornographie juvénile, d'y avoir accédé et d'en avoir fait la distribution.

Photo tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Tremblay
Le Quotidien

Joël Larouche admet ses torts. Le pompier volontaire de L'Ascension a plaidé coupable à des accusations de possession de pornographie juvénile, d'y avoir accédé et d'en avoir fait la distribution.

Six chefs d'accusation en lien avec la pornographie pesaient contre lui relativement à trois infractions différentes. L'individu âgé de 37 ans a reconnu sa culpabilité, mardi matin, au Palais de justice d'Alma.

Le pompier, sans histoire, a été arrêté en septembre 2015 par la Sûreté du Québec. Il a aussi admis avoir mal entreposé une arme à feu, devant le juge Pierre Lortie. La poursuite et la défense ont demandé conjointement la confection d'un rapport sexologique complet ainsi que d'un rapport présentenciel. «M. Larouche n'a pas d'antécédents judiciaires. Pour nous l'important est d'être en mesure de cerner l'ampleur de la problématique afin que la peine qui lui sera imposée soit juste et appropriée. Nous souhaitons également connaître le risque de récidive et le degré de dangerosité de cette personne», a souligné Me Amélie Gilbert, représentante du Directeur des poursuites criminelles et pénales. Les représentations sur la peine ont été reportées au 13 décembre prochain.

D'ici là, Larouche demeure en liberté avec de strictes conditions à respecter. Un couvre-feu lui est imposé, il n'a pas le droit de fréquenter les parcs ou de se retrouver en présence de mineurs. Il lui est aussi interdit d'utiliser Internet.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer