SmartCentres abandonne à Jonquière

L'ensemble des immeubles appartenant à SmartCentres, sur le... (Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie)

Agrandir

L'ensemble des immeubles appartenant à SmartCentres, sur le boulevard René-Lévesque, sont à vendre. Une firme de services immobiliers commerciaux et d'investissement possédant des bureaux partout dans le monde a obtenu le mandat de vendre.

Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

La quasi-totalité de ce qui devait initialement être le coeur du Power Center de Jonquière est à vendre. En plus de l'ancien immeuble du Walmart, les propriétaires souhaitent se départir des quatre bâtiments qui abritent actuellement les commerces Bureau en Gros, Ebay Games, La Source, Yellow et Tim Hortons.

La firme de services immobiliers commerciaux et d'investissement CBRE a récemment été mandatée par les propriétaires, SmartCentres, pour vendre les actifs. L'ancien Walmart, fermé en 2005, est sur le marché depuis dix ans. Malgré l'intérêt manifesté par certains acquéreurs potentiels, l'édifice n'a jamais trouvé preneur.

Sur son site Internet, CBRE décrit la propriété comme le Centre commercial Jonquière. Les actifs sont situés au 2380-2420 boulevard René-Lévesque. La fiche détaillée fait état de quatre bâtiments distincts, dont la superficie totale atteint 170 178 pieds carrés. L'ancien magasin à rayons occupe, à lui seul, 128 262 pieds carrés. La bâtisse du Walmart et l'ancien magasin L'Équipeur, fermé il y a deux ans, sont les seuls locaux vacants.

«Bien que le vendeur souhaite vendre la propriété à un acquéreur unique, le site peut être subdivisé et vendu séparément. La portion nord, louée à 85 pour cent, assurera à l'acquéreur éventuel un revenu stable soutenu par une base locative solide», est-il indiqué dans la fiche descriptive. Le courtier précise que la partie sud, laquelle inclut l'ancien Walmart, offre aux investisseurs l'occasion de louer l'espace inoccupé à deux locataires d'envergure moyenne ou à un magasin de grande surface. La possibilité de diviser l'immeuble en unités commerciales ou mixtes est aussi évoquée.

Par appel d'offres

Le prix n'est pas indiqué et CBRE précise que la propriété est mise en vente par appel d'offres. La date butoir pour le dépôt de propositions n'a pas encore été fixée.

Le fait que SmartCentres ait confié le dossier de l'ancien Walmart à une firme de ce calibre, possédant des bureaux partout dans le monde, laisse présager que la compagnie est réellement pressée de vendre. L'intégration de l'ensemble des bâtiments à la transaction sous-entend également que le plus important exploitant de centres commerciaux à aire ouverte au Canada considère qu'elle n'a plus d'avenir à Jonquière.

L'évaluation municipale des immeubles totalise 11,3 millions$.

Les taxes foncières, pour l'année en cours, atteignent 343 483$ et les taxes scolaires sont de 36 068$.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer