Eaux usées: Saint-Bruno contrevient à la loi

Saint-Bruno contrevient à la loi en rejetant ses eaux usées dans le réseau... (Archives Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Archives Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

Saint-Bruno contrevient à la loi en rejetant ses eaux usées dans le réseau pluvial. Le ministère de l'Environnement du Québec enverra sous peu un avis de non-conformité à la municipalité.

Depuis le printemps dernier, rappelons-le, des eaux usées sanitaires se déversent dans un fossé au bout de la rue des Prés, située dans un tout nouveau quartier résidentiel. Le problème viendrait d'un raccordement inversé.

C'est à la suite de la parution d'un article sur le sujet, la semaine dernière dans Le Quotidien, que le ministère de l'Environnement a dépêché un inspecteur sur les lieux.

«L'inspection a en effet permis de constater le rejet d'eaux usées à même le réseau pluvial de la municipalité. Le fait de rejeter des eaux usées non traitées dans l'environnement et le fait de ne pas avoir avisé le ministère contrevient à la Loi sur la qualité de l'environnement. Un avis de non-conformité sera transmis à la municipalité à court terme», confirme Geneviève Lebel, coordonnatrice aux relations avec les médias au ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.

Québec a demandé à la municipalité de lui transmettre son plan d'action en vue de corriger cette situation dans un court délai. Après réception du plan d'action, le ministère évaluera les suites à donner. Des sanctions peuvent être imposées dans un tel cas.

«Dans un premier temps, le ministère a demandé à la municipalité de mettre des mesures d'atténuation en place, ce qui a été fait. Bien qu'il n'y a pas d'échéancier fixé pour la mise en place de mesures correctives permanentes, le ministère s'assure que la municipalité prend les mesures requises pour identifier la cause du problème et qu'elle procédera rapidement aux travaux correcteurs qui s'imposent. La municipalité doit vérifier le branchement des eaux usées de chacune des résidences de ce secteur afin de s'assurer qu'il n'y a pas eu un branchement croisé. Cette étape peut donc prendre un certain temps. Le ministère effectuera un suivi à cet effet», précise Mme Lebel, ajoutant qu'aucun recours ou sanction n'est envisagé actuellement dans ce dossier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer