L'ERD votera contre le redécoupage

La chef de l'Équipe du renouveau démocratique, Josée... (Archives Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

La chef de l'Équipe du renouveau démocratique, Josée Néron, estime que les citoyens auraient dû être consultés au sujet du redécoupage de la carte électorale de Saguenay.

Archives Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

Les élus de Saguenay reprendront le travail lundi avec la tenue d'une séance régulière du conseil municipal. L'adoption de la nouvelle carte électorale et la réduction du nombre de districts de 19 à 15 figurent à l'ordre du jour. L'Équipe du renouveau démocratique (ERD) et sa chef Josée Néron entendent voter contre l'adoption de cette nouvelle carte.

À quelques jours de la séance, la chef de l'ERD, Josée Néron, soutient que les citoyens n'ont jamais été consultés dans le cadre du processus entrepris il y a un an. «Notre position est claire. On souhaite que la population prenne connaissance de la nouvelle carte, prenne le temps de la consulter et de faire ses commentaires. Malheureusement, tout l'exercice mené jusqu'à maintenant a été fait sans que la population n'ait un mot à dire», explique Mme Néron.

Elle rejette encore une fois les arguments du maire Jean Tremblay qui a affirmé dans le passé que les discussions entourant le découpage de la carte auraient conduit à des chicanes sans fin. Elle estime qu'un effort de consultation aurait permis aux élus de s'entendre sur le nombre de districts à conserver, les façons de redistribuer certains secteurs et surtout de se prononcer sur l'important déficit démocratique dont bénéficie l'arrondissement de La Baie.

«En commission parlementaire, le maire Tremblay a été interrogé sur les bases qui ont permis de déterminer qu'il y aurait 15 districts. Il a répondu que le nombre a été déterminé comme ça. Ça manque de sérieux. On a laissé tomber la chance d'avoir un exercice basé sur la volonté des citoyens.»

Citoyens invités à s'exprimer

Malgré tout, l'ERD invite les citoyens de Saguenay à s'exprimer sur le premier projet de règlement constituant la nouvelle carte électorale. Les citoyens auront du 9 au 24 août pour exprimer, s'il y a lieu, leur opposition à la greffière, selon les règles établies par la Loi sur les élections et les référendums dans les municipalités. Un total de 500 signatures est requis pour obtenir cette consultation.

Christine Boivin, quant à elle, déplore le fait que les anciennes municipalités, dont Lac-Kénogami, disparaissent de la carte sans qu'il y ait eu réflexion sur la façon dont les réalités rurales seront représentées au conseil municipal dans l'avenir. « Qu'est-ce qui nous assure aujourd'hui que les gens de Lac-Kénogami, comme ceux de Shipshaw ou de Laterrière, trouveront une oreille attentive à leurs besoins au conseil municipal? Ils seront noyés dans des districts immenses avec des réalités bien différentes des leurs », déclare-t-elle.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer