Les dommages évalués à plusieurs millions

La centrale Jim-Gray.... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

La centrale Jim-Gray.

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

Hydro-Saguenay évalue à plusieurs millions de dollars les dommages causés en juin dernier à l'une de ses deux turbines de la centrale Jim-Gray aménagée sur la rivière Shipshaw.

Plusieurs semaines après l'événement qui a endommagé une roue d'eau de la centrale, la papetière s'apprête à publier un appel d'offres auprès des professionnels afin de recruter une firme de génie qui préparera les plans et devis en vue du remplacement de cet équipement. «Nous avons pris la décision de faire produire une nouvelle roue de la turbine parce que celle en place a été jugée non réparable», explique Karl Blackburn, porte-parole de Produits forestiers Résolu. Ce dernier évite de parler avec précision des dommages subis en raison du processus d'appel d'offres en cours.

La conception et la fabrication de la nouvelle roue de 85 pouces de diamètre et de plusieurs tonnes nécessitent un délai minimum de huit mois. Il s'agit d'une pièce fabriquée sur mesure pour la turbine de 31 mégawatts de puissance avec ses dimensions propres, le choix d'un acier spécifique, etc. La roue endommagée est toujours en place au coeur de la centrale.

Plusieurs semaines après l'événement, il est encore impossible de déterminer avec certitude quelle est la cause de cette perte qualifiée de majeure. L'hypothèse première est qu'un projectile s'est introduit dans la conduite d'amenée, mais une chose est certaine, c'est que la facture sera salée, explique M. Blackburn.

Toujours en ce qui a trait à ses centrales, c'est le 8 août prochain qu'Hydro-Saguenay entreprendra les travaux de restauration de la centrale Chute-aux-Galets consistant en la réfection de la digue de retenue et d'étanchéité du barrage.

M. Blackburn mentionne que les travaux auront des conséquences puisque le niveau d'eau du lac Sébastien sera abaissé jusqu'en octobre prochain. Il rappelle qu'au printemps dernier, une centaine de citoyens ont participé à une rencontre d'information publique afin de leur faire connaître le scénario de réalisation du projet et d'obtenir leurs suggestions afin de causer le moins d'impact auprès de la population. Le calendrier de réalisation des travaux a été ajusté pour tenir compte des activités de toutes sortes qui s'y pratiquent.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer