Alma entame le sprint final

Le directeur général du comité organisateur almatois, Sylvain... (Photo courtoisie)

Agrandir

Le directeur général du comité organisateur almatois, Sylvain Ouellet, le maire de Montréal, Denis Coderre, la conseillère Sylvie Beaumont et le maire d'Alma, Marc Asselin, se trouvaient à Montréal, lundi, pour la réception civique de clôture de la 51e finale provinciale des Jeux du Québec.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

Avec la 51e finale qui vient de se terminer à Montréal, l'équipe almatoise accentuera la cadence pour organiser des Jeux du Québec des plus mémorables. À sept mois de la 52e finale, le comité estime avoir tous les atouts en main pour épater les quelque 4000 athlètes et accompagnateurs qui débarqueront à Alma en février 2017.

Le président du comité, Jean-Denis Toupin.... (Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais) - image 3.0

Agrandir

Le président du comité, Jean-Denis Toupin.

Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

«Le décompte est officiellement lancé. On sent qu'on a une équipe solide. Et on a tous les outils en main pour réussir à organiser cette 52e finale», assure Jean-Denis Toupin, président du comité organisateur. 

Pour mieux se préparer, ce dernier et plusieurs autres représentants de la ville et du comité ont assisté aux Jeux du Québec de Montréal. Ils ont pu suivre les organisateurs pendant plusieurs jours et constater que le plus grand défi est de loger, nourrir et transporter ces milliers d'athlètes.

«La Ville de Montréal et ses organisateurs ont été très généreux en temps et ils nous ont donné plein de conseils judicieux. Il faut savoir qu'il y a trois gros défis: le transport, l'hébergement et l'alimentation. Pour ce qui est des plateaux sportifs, les fédérations sont très bien équipées. Mais pour le reste, ce sont les infrastructures de la ville qui seront sollicitées. On va donc s'assurer que les jeunes dorment et mangent bien et surtout qu'ils arrivent à temps au site de compétitions», mentionne M. Toupin. 

La fête s'est avérée grandiose au Stade olympique avec les festivités soulignant les 40 ans des Jeux olympiques de Montréal. Même si Alma ne dispose pas des mêmes installations et des mêmes budgets, la population et les visiteurs seront impressionnés, croit le président du comité. 

«L'impact des Jeux est plus dilué à Montréal. Ici, ce sera vraiment l'attraction principale. Quand les 4000 ou les 5000 personnes vont arriver, l'impact sera plus fort ici que dans un grand centre. Mais il faut dire, à Montréal, c'est très impressionnant. C'était aussi grandiose. On n'a peut-être pas le Stade olympique, mais on a d'autres choses et on va le faire valoir», promet M. Toupin. 

À l'heure actuelle, déjà 200 bénévoles sont à l'oeuvre. Mais pendant l'événement, plus de 3000 volontaires seront au travail à Alma et dans les villes voisines.

«On est bien contents d'être dans la ville de l'hospitalité, car ça nous permet d'avoir les bénévoles nécessaires pour tenir l'événement. Les gens sont généreux de leur temps», constate Jean-Denis Toupin. 

Quant au budget, l'équipe doit dénicher six millions$ pour organiser les jeux. Une centaine d'entreprises de la région ont déjà confirmé leur aide. La Ville d'Alma et la MRC contribuent également à l'événement et des partenaires nationaux collaboreront aussi financièrement. Le comité doit cependant trouver encore plusieurs centaines de milliers de dollars afin de compléter le montage financier. 

«Il reste des montants à attacher avec des commanditaires majeurs, mais on compte déjà sur des partenaires en or. Donc tout va bien. Il nous reste aussi du temps pour clore le budget.»

La 52e finale des Jeux du Québec aura lieu du 24 février au 4 mars 2017 à plusieurs endroits à Alma et dans les municipalités voisines. La plupart des activités se tiendront au nouveau centre multisports, dont la construction est entamée depuis quelques mois. 

«Les travaux progressent bien. On s'est fait promettre une livraison pour janvier, juste avant la tenue des Jeux du Québec. La cérémonie d'ouverture devrait se tenir dans cette nouvelle infrastructure qui sera un legs des Jeux. J'ai la ferme impression que sans les Jeux du Québec, on n'aurait pas eu la chance d'avoir cette infrastructure qui sera là pour toujours», rappelle M. Toupin.

Enfin, une vidéo promotionnelle a été diffusée dans les derniers jours pour mousser l'événement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer