Cargair Max Aviation: des retombées de deux millions $

La présidente de Cargair, Josée Prud'homme, prévoit la... (Photo courtoisie)

Agrandir

La présidente de Cargair, Josée Prud'homme, prévoit la formation d'une cinquantaine de pilotes chinois à Saint-Honoré en 2016.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

La présidente de Cargair Max Aviation, Josée Prud'homme, prévoit que l'établissement de son école de formation en aéronautique à l'aéroport de Saint-Honoré se soldera par des retombées économiques de deux millions$ dans le milieu avec le recrutement d'étudiants chinois.

Depuis le 5 juillet, un groupe de 26... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay) - image 1.0

Agrandir

Depuis le 5 juillet, un groupe de 26 étudiants est en formation et il est prévu qu'un second groupe de 25 fera son arrivée en septembre.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Assurant le suivi de la nouvelle parue dans Le Quotidien mardi concernant l'achat de la base opérationnelle d'Air Médic, Mme Prud'homme mentionne que l'accueil reçu à la municipalité a été très agréable. Le critère premier pour l'installation à Saint-Honoré a été la présence d'une tour de contrôle opérée par NAV Canada. Les autres écoles de Cargair à Saint-Hubert et Saint-Jean-sur-Richelieu disposent elles aussi de tels équipements de navigation nécessaires à l'apprentissage.

Mme Prud'homme ajoute que la philosophie de son entreprise est de travailler en partenariat avec d'autres. C'est pourquoi elle a procédé à l'acquisition de la base d'Air Médic dans l'intention de rénover l'immeuble et de partager les lieux. La firme de Hughes Harvey, Harvey Aviation, est quant à elle mandatée pour l'entretien mécanique des douze avions qui seront bientôt stationnés sur le tarmac.

En ce qui concerne l'intérêt de la Chine pour la formation de futurs jeunes pilotes, Mme Prud'homme précise que Cargair figure sur une liste de 20 écoles dans le monde à avoir été sélectionnées. «Ce sont des étudiants qui sont déjà engagés par des compagnies chinoises. Ils doivent suivre un programme très rigoureux et doivent apprendre à travailler avec une tour de contrôle.»

Depuis le 5 juillet, un groupe de 26 étudiants est en formation et il est prévu qu'un second groupe de 25 fera son arrivée en septembre. Pour loger tout le monde, Cargair a procédé à l'acquisition de trois maisons à Saint-Honoré. Il n'est pas question pour le moment de construire de résidences spécifiques.

Interrogée afin de savoir si l'ajout de douze avions et le partage des pistes avec d'autres utilisateurs pourraient créer des problèmes de gestion du trafic, Mme Prud'homme mentionne que son entreprise entend être respectueuse des gens déjà en place, dont ceux du Centre québécois de formation en aéronautique du Cégep de Chicoutimi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer