Néron s'oppose à l'achat par Promotion Saguenay

Les Croisières du Fjord pourrait être achetée par... (Archives Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

Les Croisières du Fjord pourrait être achetée par Promotion Saguenay, puisque le propriétaire de l'entreprise n'a pas trouvé de relève.

Archives Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

La conseillère municipale et chef de l'Équipe du renouveau démocratique, Josée Néron, s'oppose à ce que Saguenay achète les Croisières du Fjord via son organisme de développement économique Promotion Saguenay. 

Selon elle, l'entreprise doit demeurer de propriété privée d'autant plus que Promotion Saguenay ne dispose pas de l'expertise nécessaire pour opérer une flotte de bateaux.

Réagissant à la nouvelle parue dans Le Quotidien de jeudi, Mme Néron déplore que le dossier soit traité en utilisant Promotion Saguenay, et ce, sans aucune transparence. «On procède sans savoir si l'utilisation de l'argent est justifiée. On ne dispose d'aucun accès aux états financiers. On va utiliser un montant de 1,2 million$ de nos taxes alors que ce n'est pas vraiment le mandat de Promotion Saguenay d'opérer des bateaux.»

Mme Néron ajoute que cet argent pourrait servir plus utilement dans l'amélioration des rues et des trottoirs qui en ont grandement besoin. Elle mentionne que dans son district, près d'une école, la réfection d'un trottoir nécessiterait à elle seule un investissement de 100 000$.

Depuis plusieurs années, le propriétaire des Croisières, Gilles Rinfret, tente de se départir de l'entreprise. L'octogénaire est devenu l'unique propriétaire depuis le décès subit de son associé de longue date, Bertrand Picard, en décembre 2014. M. Rinfret aurait manifesté son intention de vendre à des intérêts régionaux afin de préserver ce produit d'appel touristique présent sur le Saguenay depuis 1974.

Selon Mme Néron, malgré cette volonté exprimée, cela ne justifie pas que Promotion Saguenay acquiert l'entreprise puisque son expertise se limite à l'accueil des bateaux de croisière et non aux opérations qui devraient demeurer entre les mains du secteur privé.

À la suite de discussions tenues avec les Croisières AML, Mme Néron affirme que cette entreprise était toujours disposée à acheter les Croisières du Fjord en juin. «Pourquoi ne pas laisser au privé ce qui fonctionne déjà bien?», questionne Josée Néron. Confrontée à l'idée qu'à moyen ou à long terme, AML, après avoir acquis Les Croisières du Fjord, en arrive à la conclusion qu'il est plus intéressant de concentrer ses activités dans le secteur de Tadoussac où affluent des milliers de touristes, Mme Néron convient qu'il y a un risque, mais que d'un autre côté, ce n'est pas aux contribuables d'assumer un éléphant blanc.

Elle croit que l'administration actuelle tient un double discours pour cette transaction impliquant un proche du maire qui a contribué à sa caisse électorale en 2013. «D'un côté, on vend des chalets du Centre plein air de Laterrière en disant que ce n'est pas à la ville de louer des chalets. De l'autre, Promotion Saguenay acquiert une entreprise privée et opérera des croisières sur le fjord. Où est la logique?», conclut Josée Néron.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer