Le Lion Bleu en bouteille

Les propriétaires de la microbrasserie Lion Bleu, Pierre... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Les propriétaires de la microbrasserie Lion Bleu, Pierre Harvey et David Otis, lancent leurs premières bières en bouteille.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

Un an après son ouverture, la microbrasserie Lion Bleu lance ses bières en bouteille. L'entreprise almatoise a embouteillé une Hefeweizen et une Session IPA, deux cervoises qui seront en vente au restaurant-bar et dans une vingtaine de points de vente de la région. Un rêve qui se réalise pour les propriétaires, Pierre Harvey et David Otis, grâce à l'ajout, en mai dernier, d'une salle de brassage. 
Ce sont des brasseurs sous-traitants de la région de Québec qui fabriquaient jusqu'à tout récemment les bières du Lion Bleu.

«On préférait consolider notre restaurant-bar avant d'ouvrir notre salle de brassage. C'était la phase deux du projet. On avait tout de même nos recettes qu'on brassait à l'extérieur, mais maintenant, on fait tout ici, à Alma. Et grâce à cette salle, on va pouvoir élargir notre gamme de bières», précise Pierre Harvey, copropriétaire de la jeune entreprise située au centre-ville almatois.

Ce dernier baigne dans le domaine de la bière depuis plus de 25 ans en tant que distributeur. M. Harvey a fait un retour dans son Alma mater l'an dernier pour ouvrir son restaurant-bar en compagnie de son associé, David Otis, natif de La Baie.

«On est fébriles c'est certain. Pierre et moi, on s'est rencontrés dans un cours de brassage à Montréal et aujourd'hui, on lance nos produits embouteillés. C'est un projet qu'on caresse depuis longtemps et qui se concrétise», exprime M. Otis, maître brasseur au Lion Bleu.

La création de leur propre salle de brassage, située dans les locaux de la microbrasserie, a engendré la création de deux nouveaux emplois.

Quant aux bières embouteillées, elles ne porteront pas de noms distinctifs. Les propriétaires souhaitent plutôt mettre en valeur le style en choisissant des termes reconnus dans l'univers brassicole. 

«C'est le type de bière, par exemple une Hefeweizen, qui sera inscrit sur l'étiquette. On voulait aider les gens à mieux connaître ce qu'ils boivent, les aider à s'y retrouver», détaille Pierre Harvey, ajoutant que d'autres types de bières seront mis en vente au cours des prochains mois.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer