Sonia Côté revendique un terrain précis

Sonia Côté, coordonatrice de Loge m'entraide... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Sonia Côté, coordonatrice de Loge m'entraide

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La coordonnatrice de Loge m'entraide, Sonia Côté, estime que le terrain de l'ancienne boulangerie Fortin, à Kénogami, devrait revenir à son organisme s'il peut être décontaminé à moindre coût, pour qu'une coopérative d'habitation y soit construite, tel que prévu en 2014.

Mme Côté estime que le terrain ne doit pas aller à des intérêts privés. «Aujourd'hui, si Récupère Sol est capable de décontaminer à moindre coût, soyez assurés que nous livrerons une bataille pour récupérer ce terrain [...]», a-t-elle souligné, par voie de communiqué.

En 2014, le terrain vacant avait été offert à Loge m'entraide par Saguenay, mais la décontamination du terrain, estimée à 400 000$, avait empêché l'organisme de réaliser son projet de construction de la coopérative d'habitation La Persévérance.

Même si depuis le projet de 24 logements sociaux a été relocalisé sur la rue Pinel, dans le secteur nord de Chicoutimi, Sonia Côté souligne qu'un autre projet de coopérative pourrait être réalisé à Kénogami.

Coopérative La Solidarité

La coopérative d'habitation La Solidarité pourrait y voir le jour, estime-t-elle. L'organisation n'aurait pas alors besoin d'acheter un terrain privé «et cela baisserait largement la contribution financière demandée [à Saguenay]». «Il faut d'asseoir avec le maire pour en discuter, c'est urgent avant toute transaction avec le privé!», réclame la coordonnatrice.

Elle souligne que 80 000$ en dons ont été amassés jusqu'à maintenant pour ce projet de 12 logements sociaux. Une pétition de 5600 signatures en appui au projet et des sit-in à l'hôtel de ville ont été réalisés pour demander une contribution municipale.

L'entreprise Récupère Sol a approché Saguenay et obtenu un mandat d'étude de caractérisation pour analyser les sols du terrain de l'ancienne boulangerie Fortin et déterminer le degré exact de décontamination. Selon les résultats, la firme spécialisée serait intéressée à acheter le terrain et à le revendre à une tierce partie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer