Métabetchouan-Lac-à-la-Croix interpelle le MTQ

Les élus de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix somment le ministère des... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Les élus de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix somment le ministère des Transports d'agir pour améliorer la sécurité sur la route 169, dans le périmètre de la municipalité.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Tremblay
Le Quotidien

Les élus de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix interpellent le ministère des Transports du Québec. Ils ont adopté une résolution demandant d'améliorer la sécurité routière dans le secteur, notamment en diminuant la vitesse de 90 km/h à 70 km/h, sur la route 169, entre la rue Villeneuve et le Camp musical.

Le conseil municipal interpelle les instances gouvernementales depuis quelques années afin de résoudre certaines problématiques.

«Nous sommes en mode résolution. C'est sérieux, nous avons eu un décès en juin et un blessé grave en fin de semaine. L'été ne fait que commencer! La moyenne de vitesse observée est de 104 km/h. C'est trop élevé pour notre périmètre urbain», affirme le maire Laurence Potvin.

Quelque 15 000 automobilistes circulent quotidiennement dans ce secteur.

Des revendications ont été faites l'automne dernier sur ce sujet auprès des fonctionnaires du ministère, mais aucun changement n'a été apporté. «Ils nous ont répondu que c'est une route régionale. Pourtant, la vitesse est de 50 km/h dans d'autres villages.»

Le conseil municipal souhaite aussi l'implantation d'un carrefour giratoire au croisement des routes 169 et 170, près du Séminaire Marie-Reine-du-Clergé. L'ajout de zones de dépassement dans le secteur du banc de sable contribuerait également à minimiser les risques d'accident.

Dans les autres revendications, on retrouve l'éclairage de la courbe se trouvant à la sortie nord du village. S'ajoutent l'éclairage de la route à quatre voies près de LAR Machinerie ainsi que le prolongement de celle-ci.

«Des citoyens nous interpellent régulièrement pour des problèmes vécus avec certaines intersections. Parmi celles-ci, on retrouve le 2e rang Ouest, ainsi que les rues Villeneuve et Plourde. Il y a même des problèmes au feu de circulation. Des gens courent le risque de passer sur le feu rouge alors que la lumière est verte sur la rue Saint-Antoine. Plusieurs accidents ont été évités de justesse. Certains sont prêts à prendre n'importe quel risque pour sauver cinq secondes sur leur parcours», poursuit le maire Potvin.

Les élus désirent rencontrer à nouveau le ministère dès la rentrée de manière à ce que des solutions concrètes soient élaborées.

«Nous voulons clarifier l'ensemble du dossier avec ce qui s'est produit dernièrement. Il faut trouver des solutions minimales pour garantir la sécurité des personnes qui fréquentent notre ville.»

Le Quotidien a interpellé le MTQ à ce sujet, mardi, et il compte réagir dans les prochaines heures.

Accidents mortels

Depuis cinq ans, la Sûreté du Québec dénombre cinq collisions mortelles à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix.

Voici les événements par date et la cause de l'accident:

19 janvier 2012 - Vitesse et imprudence

2 juin 2014  - Somnolence, texto ou distraction au volant

6 octobre 2014 - Vitesse et imprudence

12 mars 2016 - Passage non cédé Chemin St-André

19 juin 2016  - Passage non cédé Chemin St-André

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer