Le reflet d'un manque de ressources

Le décès d'un enfant connu de la Direction de la protection de la jeunesse... (Photo 123RF)

Agrandir

Photo 123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le décès d'un enfant connu de la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) dans la région est le reflet d'un manque cruel de ressources à travers la province, estime que le Syndicat des techniciens et professionnels de la santé et des services sociaux de la région, qui a rencontré le cabinet de la ministre Lucie Charlebois dans ce dossier. Le syndicat demande un réinvestissement important dans les centres jeunesse.

Les représentants syndicaux tenaient à faire le point à la suite de ces événements pour partager leur point de vue et leurs préoccupations ainsi que réitérer leurs revendications. La rencontre a eu lieu lundi, en après-midi.

«Cet événement malheureux ne témoigne pas d'un problème qui se limite au Saguenay: il est le reflet d'une situation générale qui perdure à l'échelle du Québec et qui fait en sorte que les ressources manquent cruellement pour répondre aux besoins criants qui existent», a souligné la présidente du syndicat, Nancy Poulin, par voie de communiqué.

Mme Poulin était accompagnée le vice-président régional de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN), Gaston Langevin, et par la vice-présidente de la FSSC-CSN, Mélissa Gaouette. Les trois leaders syndicaux ont rencontré des représentants de la ministre Lucie Charlebois, déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie.

La présidente du syndicat demande que les intervenants des centres jeunesse aient les ressources suffisantes pour remplir leur mission, malgré la réforme actuelle.

«Pour y arriver, nous demandons un réinvestissement important dans ces centres qui viendra corriger le gouffre créé par les compressions qui s'additionnent depuis des années en matière de protection de la jeunesse», a-t-elle affirmé.

Une seconde rencontre est prévue lorsque les résultats de l'enquête seront rendus disponibles, afin de discuter des moyens à mettre en place.

Rappelons que la ministre a annoncé le 14 juillet la tenue d'une enquête à deux volets par la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse pour faire la lumière sur le décès d'un enfant connu des services de la DPJ régionale. La Sûreté du Québec a aussi ouvert une enquête.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer