Aménagement paysager: la pluie complique les choses

Karen Tremblay est architecte paysagiste chez Aménagement Grenon.... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Karen Tremblay est architecte paysagiste chez Aménagement Grenon.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

La pluie donne une belle couleur aux pelouses, mais elle complique souvent le travail des spécialistes en aménagement paysager. La pluie des dernières semaines a en effet retardé certains travaux, constate l'architecte paysagiste Karen Tremblay, chez Aménagement Grenon.

«Les contrats nécessitent en effet plus de temps, en raison de la pluie. Ça retarde les travaux. Pour certaines choses, le sol doit être sec, par exemple, lorsqu'on pose des dalles de béton. C'est aussi la même chose pour ceux qui plantent. On espère donc que le soleil revienne pour faire sécher. Mais au moins, le gazon pousse», laisse tomber Mme Tremblay.

Chez Réflex Paysage, les employés sont également à pied d'oeuvre à plus d'une semaine des vacances de la construction. Mais c'est le printemps qui s'est éternisé qui a découragé certains clients, remarque Louise Beaureagard, cofondatrice de cette entreprise familiale.

«Les gens ont été un peu plus dernière minute. L'hiver s'est prolongé, le printemps s'est éternisé. Les gens ont donc attendu plus longtemps avant d'aller de l'avant avec un projet. On voit aussi que l'automne est un moment propice pour l'aménagement de projet. Parce que les automnes se prolongent et la neige arrive tard, on peut donc faire des travaux longtemps et avoir un espace prêt pour le printemps prochain», poursuit Mme Beauregard.

Même si les conditions climatiques du Québec favorisent un style de vie intérieur, les clients recherchent plus que jamais à étendre leur espace de vie à l'extérieur. Spécialisé dans ce créneau, Réflex Paysage réalise de plus en plus des cuisines et des salons extérieurs.

«Les gens veulent prolonger leur espace intérieur à l'extérieur. On fait des zones bien définies. Il y a un engouement certain pour les cuisines extérieures, les salons extérieurs. Et il existe tout plein de gadgets, dont des éléments chauffants, qui permettent d'étendre au maximum la vie à l'extérieur», donne en exemple Mme Beauregard de Réflex Paysage, précisant que les piscines et les spas ont toujours la cote.

Même son de cloche chez Aménagement Grenon qui voit de plus en plus de clients opter pour un aménagement extérieur qui ressemble à l'intérieur de nos maisons.

«Les gens voyagent moins. Plusieurs de nos clients ont vendu leur chalet pour investir dans leur cour. Ils veulent un lieu extérieur bien pensé pour en profiter plus longtemps», indique Karen Tremblay.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer