Un nouveau décollage pour Panorama Aviation

Panorama Aviation est maintenant la propriété de Jimmy... (Photo courtoisie)

Agrandir

Panorama Aviation est maintenant la propriété de Jimmy Émond, Lynda Noël, directrice générale adjointe du Groupe LFL, et Charles Deslauriers, directeur général du Groupe LFL. Ces deux derniers ont acheté les parts de Régis Villeneuve et de Louis Bellemare.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

Décollée depuis le printemps 2014, l'entreprise Panorama Aviation prend un nouvel envol. Le transporteur basé à Alma vient d'investir 2,6 millions$ pour l'achat d'un deuxième appareil Pilatus PC-12 et compte sur de nouveaux actionnaires. Le Groupe LFL, qui oeuvre dans l'industrie de la construction et dont le siège social se trouve à Alma, s'est récemment joint à Panorama Aviation.

Panorama Aviation possède maintenant deux Pilatus PC-12, un... (Archives Le Quotidien, Gimmy Desbiens) - image 1.0

Agrandir

Panorama Aviation possède maintenant deux Pilatus PC-12, un appareil d'une capacité de neuf passagers reconnu pour sa polyvalence, son endurance et sa fiabilité.

Archives Le Quotidien, Gimmy Desbiens

«Groupe LFL est un partenaire majeur de Panorama Aviation depuis sa création. Avec leurs besoins grandissant en transport aérien vers le Nord québécois et le Nunavut, cette transaction est bénéfique à tout point de vue pour les deux entreprises», commente Jimmy Émond, copropriétaire du transporteur aérien avec Charles Deslauriers et Lynda Noël, du Groupe LFL, qui ont acheté les actions des fondateurs Régis Villeneuve et Louis Bellemare.

L'ajout d'un deuxième appareil a engendré la création de deux nouveaux postes. L'entreprise spécialisée dans le transport nolisé compte maintenant six pilotes et trois employés administratifs. Cette récente acquisition permettra également au transporteur de répondre à la demande et de diminuer sa dépendance à la sous-traitance, explique M. Émond.

«Notre appareil était presque uniquement dédié au nord du Québec. On a donc fait beaucoup de sous-traitance dans la dernière année pour répondre aux clients. On devait parfois en refuser. Ça faisait aussi un an qu'on travaillait cette acquisition. Étant une jeune entreprise, les banques sont plus frileuses. Et la dépréciation du dollar canadien compliquait aussi les choses, car l'achat est fait aux États-Unis. Mais tout a finalement bien fonctionné avec nos partenaires. L'arrivée du Groupe LFL a aussi contribué à cette réussite», poursuit Jimmy Émond, qui tenait d'ailleurs à remercier publiquement sa clientèle, la Ville d'Alma, le CLD Lac-Saint-Jean-Est, Desjardins Entreprise Alma et Investissement Québec.

Service régulier

L'achat de ce deuxième appareil pourrait également permettre à Panorama Aviation de ramener le service de transport régulier à Alma. Ce qui est ardemment souhaité par la ville, car NAV Canada, rappelons-le, a récemment annoncé qu'elle n'assumera plus l'entretien des systèmes d'approche aux instruments dans les aéroports qui ne disposent pas de ligne régulière. La fin de ce service d'entretien coûtera près de 70 000$ par année à l'aéroport d'Alma.

La direction de Panorama Aviation confirme que le retour d'une ligne vers Montréal est actuellement analysé. «Il est cependant beaucoup trop tôt pour annoncer une bonne nouvelle en ce sens. Mais cette possibilité est en effet étudiée en collaboration avec les partenaires», laisse tomber Jimmy Émond.

Alma n'a plus de ligne régulière depuis quelques années. Dans les années 2000, Pascan Aviation et Starlink Aviation ont à tour de rôle offert ce service. D'importantes sommes ont d'ailleurs été accordées à ces entreprises pour rentabiliser leurs lignes. En 2010, Pascan avait reçu un fonds de démarrage de plus de 300 000$, provenant principalement de Québec et des municipalités.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer